★★★★☆ Bon retour à la maison • Debbie Macomber

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Un tout nouveau Debbie Macomber : youhouuu ! Oui, j’adore cette auteur qui me met du baume au coeur, qui me fait croire qu’il y a toujours de l’espoir et qui met en scène dans ses romans des personnages en pleine reconstruction, qui se batte pour avoir leur vie à eux. Un très bon moment Charleston, comme à chaque sortie « Macomber » ! 

╰☆ Résumé ☆╮

En grandissant, Cassie Carter et ses soeurs, Karen et Nichole, étaient extrêmement proches. Jusqu’à ce qu’un événement les sépare… Après l’université, Cassie a fui sa maison pour épouser un homme mauvais, jetant aux orties ses études et brisant le coeur de ses parents. À maintenant 31 ans, Cassie est de retour à Washington avec sa fille, espérant laisser son passé derrière elle. Après avoir mis fin à un mariage compliqué, elle tente de reconstruire le puzzle de sa vie. Malgré ses tentatives, elle n’a jamais réussi à faire la paix avec ses soeurs. Karen, la plus âgée, est une femme occupée, entre sa carrière et l’éducation de ses deux enfants. Et Nichole, la plus jeune, est une mère au foyer dont le mari passe tous les caprices. Mais un jour, Cassie reçoit une lettre de Karen, qui laisse espérer une réconciliation. Et alors que Cassie se permet de croire à l’avenir, en s’excusant auprès de ses soeurs et en trouvant l’amour, elle réalise le pouvoir de la compassion, et la possibilité d’un nouveau départ…

✿ Mon avis ✿

Les livres de Debbie Macomber sont pour moi devenus une source de chaleur, de réconfort et de sourire. Depuis que j’ai découvert sa plume avec la saga “Cedar Cove”, je ne peux pas ne pas lire un livre d’elle lorsque je vois une nouvelle parution sortir aux éditions Charleston. C’est tout simplement irrésistible. Pourquoi ? Car ses personnages sont des individus qui se battent. Ils ont généralement vécus quelque chose de difficile dans leur vie (divorce, décès, maladie, harcèlement) mais veulent garder espoir et donnent tout ce qu’ils ont pour remonter la pente.

Dans ce récit-ci, c’est la jeune maman Cassie qui m’a terriblement touchée. Elle est sortie d’un mariage abusif, crocs et griffes dehors, et a le courage de faire en sorte que son mari finisse en prison pour ce qu’il lui a fait. Tout pour protéger sa fille de 12 ans, Aimee, et sa propre personne qui ressort meurtri de cette relation. Cassie est une battante. Mais elle a aussi sa fierté. Et depuis plusieurs années, elle a du mal à renouer avec ses sœurs, Nichole et Karen, qu’elle a lâchement abandonné lorsqu’elle est parti en cachette avec son amoureux de jeunesse.

Un nouveau départ pour Cassie a lieu dans cette nouvelle ville où elle s’inscrit dans un programme qui lui permet d’aider à construire des maisons pour les personnes en difficulté. Un programme dont, à terme, elle pourra également bénéficier pour avoir son propre chez elle. Cela lui met du baume au cœur de savoir qu’elle pourra un jour quitter ce minuscule appartement. Sans compter le beau et rustre Steve dont les muscles vous ferraient frémir. Un homme bon et charitable qui donne une image erronée de lui-même et qui donne l’impression de détester Cassie au plus haut point dans les premières semaines de leur rencontre.

Heureusement, la trépidante jeune adolescente n’a pas sa langue dans sa bouche et n’hésite pas à faire fondre le mur de glace qui s’élèvent entre Cassie et Steve. La jeune fille a tout compris. Au fond, Steve fait partie des bons ! De ceux qui en valent la peine.

Un roman bourré de courage et d’espoir qui nous permet d’être témoins de retrouvailles familiales touchantes. Debbie Macomber a le don d’aborder des sujets qui font frémir de rage avec douceur et beauté. Et bien que l’histoire paraisse légère, les personnages n’en sont pas pour le moins profond. Des histoires comme celle-là, j’en lirai encore des dizaines avec plaisir. Elles me font me rendre compte de la chance que j’ai d’être dans une situation facile. Mais elles me font aussi gonfler mon cœur en voyant tout ce que les humains arrivent à traverser. Alors même si ce n’est « qu’une histoire », j’ai envie de croire que des personnages comme Cassie, Steve et Aimee existent dans la vraie vie et font leur possible pour refermer les blessures que le temps et les hommes ont causé.

CHRONIQUE #378 – Mars 2018 

Titre : Bon retour à la maison
Auteur : Debbie Macomber
Editeur : Charleston 
Parution : 2018
Nombre de pages : 336
Genre : Contemporain 

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s