★★★★★ Avec des si et des peut-être • Carène Ponte

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Un grand merci à Michel Lafon pour cet envoi en avant-première mais surtout à Carène Ponte pour la dédicace ! J’attendais ce roman depuis l’année dernière. Après Un merci de trop et Tu as promis que tu vivrais pour moi, Carène Ponte fait désormais partie de mes auteurs francophones dont je ne loupe pas une seule sortie. 

╰☆ Résumé ☆╮

Prof de français au lycée de Savannah (-sur-Seine), Maxine vit en colocation avec Claudia (et ses crèmes au jus d’herbe fermenté), elle aime Flaubert (ses élèves, Stromae), courir avec ses deux meilleures amies (trois cents mètres) et aller chez le dentiste (sa sœur).
Maxine croit aux signes et aux messages de l’Univers. Pourtant elle ne peut s’empêcher de se demander :  » Et si j’étais allée ici plutôt que là, si j’avais fait ceci au lieu de cela, ma vie serait-elle chamboulée ?  »
En bonne prof de français, Maxine aime le conditionnel…
Mais à trop réfléchir Avec des si et des peut-être, ne risque-t-on pas d’oublier de vivre au présent ?
Et si la vie décidait de lui réserver un drôle de tour ?

✿ Mon avis ✿

Qui a plus d’humour entre Marie Vareille et Carène Ponte ? Je me tâte vachement. Quoique, je pourrais rajouter Virginie Grimaldi dans le lot des auteurs francophones de littérature contemporaine qui me font pouffer de rire et pleurer de bonheur.

Depuis son premier roman d’abord autopublié via Librinova puis par Michel Lafon, je suis au taquet dès que j’entends que Carène Ponte va sortir un nouveau roman. Les deux publications précédentes m’ont embarqué dans une aventure adorable à souhait mais surtout à mourir de rire. Bref, je ne veux plus louper une ligne de ce qu’elle écrit.

Comme ce fut le cas pour les précédents, Avec des si et des peut-être m’a permis de me libérer de mes soucis journaliers et de partir loin, dans un univers parallèle où les personnages de roman deviennent mes meilleurs amis.

Humour à chaque page, personnages décadents et imagination débordante mais « réaliste » (on se comprend), cette nouvelle histoire fut addictive ! Entre l’assouplisseur de chaussures taille 41 et les blagues Carambar, il y avait déjà de quoi se faire mal aux côtes mais alors la nièce de 4 ans qui utilise un sac à main comme navire pour ses personnages Playmobil pendant son bain… non, c’est trop ! Heureusement que je lisais chez moi et pas dans un lieu public. On m’aurait pris pour une femme sortie de l’asile sans permission.

Le récit est contemporain. Bien contemporain. Aussi contemporain que Twilight, 50 shades of Grey ou un groupe de mamies prenant un cours de pool dancing. Lorsque j’ai lu la référence à Tom Hanks comme étant un « homme physiquement intelligent », j’ai simplement prié « Amen ». Mais oui ! C’est tout à fait ça en réalité. Mais quel sens de la répartie Carène ! Je t’adore ❤

Deux, trois petits clins d’œil à son second roman (les fans sauront directement les reconnaître ; pour les autres, les notes de bas de pages – dignes d’un Pulitzer – pourront vous aider à situer) et une imagination rocambolesque pour l’histoire dans l’histoire… Croyez-moi, vous allez passer un très bon roman ! Roman ? Ou moment ! Les deux ! Des heures magiques vous attendent auprès de Maxine, la prof de français qui essaye de faire aimer Flaubert à ses élèves bourrés d’hormones.

Entre sa vie manquée et ses copines déjantées, vous ne pourrez pas vous ennuyer une seconde. Pire qu’un menu burger-frites-coca bien gras, vous n’allez pas quitté votre fauteuil avant d’avoir tourné la dernière page de ce plateau littéraire tout frais tout chaud. Servi pour les dames (mais pas que) et surtout pour passer un moment sans prise de tête. Quelques heures rien qu’à vous pour partir ailleurs, sans tracas ni tralala. Juste parce que… Parce que parfois il faut savoir sortir sa tête des gros bouquins compliqués qu’il faut lire à tête reposée. Parfois il faut savoir juste prendre du plaisir. Et ici, vous ne savez pas faire autrement. Ça se lit TOUT SEUL.

C’est fun, c’est moderne, c’est hilarant. C’est la lecture de l’été ! En plus, la couverture est 100% en thème avec le style de l’année. Des flamants roses, des selfies, des mini-jupes rétro… On ne pouvait pas imaginer mieux pour ce nouveau cru qui fait du bien au moral ! Un dernier mot si vous n’êtes pas convaincu ? Le slogan de Carène n’est autre que « Hiiiiiiiiiiiiiiii »… alors bon, si ça, ça ne vous a pas motivé à le lire, je ne sais pas quoi vous dire.

CHRONIQUE #403 – Mai 2018 

Titre : Avec des si et des peut-être

Auteur : Carène Ponte
Editeur : Michel Lafon
Parution : 24/5/2018
Nombre de pages : 375 pages
Genre : Contemporain / RomCom

==> Acheter sur Amazon 

5 réflexions sur “★★★★★ Avec des si et des peut-être • Carène Ponte

Répondre à pepparshoes Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s