Le vie secrète des écrivains • Guillaume Musso

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Il est de ces rendez-vous que l’on ne manque pas. Les parutions des romans de Guillaume Musso font partie de mon agenda d’année en année. Et 2019 ne fait pas exception ! Aussitôt sorti, aussitôt englouti. Ce nouvel opus fut comme, à chaque fois, un véritable plaisir de lecture.

╰☆ Résumé ☆╮

« Tout le monde a trois vies : une vie privée, une vie publique et une vie secrète… »
Gabriel García Márquez

En 1999, après avoir publié trois romans devenus cultes, le célèbre écrivain Nathan Fawles annonce qu’il arrête d’écrire et se retire à Beaumont, une île sauvage et sublime au large des côtes de la Méditerranée.

Automne 2018. Fawles n’a plus donné une seule interview depuis vingt ans. Alors que ses romans continuent de captiver les lecteurs, Mathilde Monney, une jeune journaliste suisse, débarque sur l’île, bien décidée à percer son secret.

Le même jour, un corps de femme est découvert sur une plage et l’île est bouclée par les autorités. Commence alors entre Mathilde et Nathan un dangereux face à face, où se heurtent vérités occultées et mensonges assumés, où se frôlent l’amour et la peur…

Une lecture inoubliable, un puzzle littéraire fascinant qui se révèle diabolique lorsque l’auteur y place sa dernière pièce.

✿ Mon avis ✿

Lorsque j’ai tourné la première page de ce nouveau Musso, j’ai ressenti une fois encore cette merveilleuse sensation. Vous voyez ce moment où vous venez de changer vos draps de lit et ou vous allez vous coucher dans des draps doux et propres. Le bonheur. Le sentiment d’être chez soi, de se sentir bien. Lire un nouveau Musso, c’est pareil. Une histoire bien construite, un ton familier, une plume qui va droit au but et un mystère qui reste entier jusqu’à la dernière page. Un véritable plaisir de lecture.

La vie secrète des écrivains sent le Musso a plein nez. Si vous avez lu les romans précédents (La jeune fille et la nuit, La fille de Brooklyn) vous allez directement retrouver ces petites choses caractéristiques qui font d’un récit, un « Musso ». Cela commence par une citation. Un texte « hors-narration » tel une coupure de presse ou une vieille lettre manuscrite. Les premières pages donnent directement le ton ce qui fait qu’on a beau faire ce que l’on veut, on est « hooked » dès les premières lignes. Pris au piège, on n’en ressortira qu’à la dernière page.

Dans ce nouveau roman, j’ai cru ressentir quelque chose de nouveau. De la projection ou de l’introspection. Rien qu’avec le titre, on sent qu’on entre dans un univers connu : la vie secrète des écrivains. Et si l’auteur essayait de nous faire passer un message ? Et si les petites piques liées au monde de l’édition et au métier d’auteur étaient plus proches de la vérité que l’on ne le pense. Car Musso dénonce pas mal de choses mine de rien : la non-tranquillité des auteurs, les éditeurs qui ne recherchent que le profit, la non-reconnaissance du travail d’auteur, le fait qu’à partir de X miliers d’exemplaires, le succès n’est « qu’un malentendu », etc. Je ne vous en dit pas plus… mais plus d’une fois, je me suis mise à réfléchir à la question : est-ce que Musso pense cela ? Veut-il nous faire passer un message, à nous lecteurs ? Ou bien joue-t-il au maitre pour nous faire croire qu’il veut nous faire penser cela alors qu’il pense tout autrement et que cette phrase n’est là que pour donner de le substance à son personnage.

tenor

En tous les cas, ce qui est absolument clair et limpide, c’est que ce j’ai adoré ce roman et que je n’en ai fait qu’une bouchée. C’est simple, je l’ai lu en une journée et n’avait aucune envie de le lâcher. Année après année, j’entends des critiques sur Guillaume Musso mais pour moi, ce qui fait que je ne rate JAMAIS la sortie de ses nouvelles publications tient dans un seul mot : TALENT ! Ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir accrocher un lecteur aussi vite. Quelques mots sur une page et ça y est, on en oublie d’aller manger, de faire la cuisine, la vaisselle, de sortir profiter du soleil. Plus rien n’a d’importance quand on est happé d’un telle manière dans un récit. Et voilà pourquoi je vous le recommande. Car non seulement l’histoire était passionnante mais surtout car le style et la manière font TOUT. Musso écrit pour ses lecteurs et ça se sent.

Alors merci cher « écrivian préféré des Français » pour ce superbe moment. Je ne me suis pas ennuyée une seconde et j’ai déjà hâte d’être l’année prochaine pour découvrir le suivant 🙂 Na !

DU MÊME AUTEUR SUR LE BLOG

CHRONIQUE #490 – Avril 2019 

  • Titre : La vie secrète des écrivains
  • Auteur : Guillaume Musso
    Editeur : Calman-Lévy
    Parution : 2 avril 2019
    Nombre de pages : pages
    Genre : Contemporain / Policier

Une réflexion sur “Le vie secrète des écrivains • Guillaume Musso

Répondre à zeliejumel Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s