Troisième Humanité • Bernard Werber : COUP DE COEUR !

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Un coup de coeur qui annonce une suite de dingue ! Je redécouvre Bernard Werber et je suis toujours aussi fan de son style « SF philosophique » 🙂 

╰☆ Résumé ☆╮

Voilà du pur Werber : haletant, plein d’autodérision et gentiment barré new age. Un véritable manifeste écolo. VSD

La fantaisie de l’auteur, son ironie mordante en même temps que son sens du suspense et de la critique sociale le font entrer dans la cour des grands. Dans la lignée de Jules Verne et de Philip K. Dick, il crée une cosmogonie et nous donne le vertige en répondant à la question la plus essentielle de l’humanité : qu’allons-nous devenir ? Elle.

✿ Mon avis ✿

Certains disent que chaque livre à « son moment », qu’il sera lu par son lecteur quand il sera temps.

Et bien avec cette lecture, je commence vraiment à penser que c’est vrai. Cela fait plusieurs années qu’il est dans ma pile à lire. J’ai du le recevoir pour mon anniversaire il y a de cela 4 ans je pense et, allez savoir pourquoi, la semaine dernière, j’ai décidé de le mettre dans ma valise lors de mon voyage à Budapest. Pourquoi celui-ci ? Car je voulais un seul gros livre, format poche et que j’ai eu une soudaine envie de retrouver la plume de Bernard Werber que je n’avais plus lu depuis mes 15/16 ans avec l’Ultime Secret.

Ce premier tome est un véritable COUP DE CŒUR ! Dès les premières pages, je me suis laissée embarquée dans le récit semi philosophique, semi science-fiction et j’ai eu beaucoup de mal à le lâcher. La preuve, il fait 700 pages et je l’ai lu en quelques jours seulement. Englouti !

Je n’ai pas du tout envie de vous spoiler car l’intrigue est très bien comme elle est et le style étant terriblement addictif, ce livre se déguste à grandes bouchées. Toutefois, il faut quand même que je vous explique pourquoi je considère que je l’ai lu « au bon moment ».

Et bien c’est simple : à un moment de l’histoire, une certaine maladie fait surface et se transforme rapidement en pandémie… ça vous dit quelque chose ? Les similitudes avec la réalité, avec l’actualité, étaient vraiment dingues ! Si je l’avais lu il y a quelques mois ou quelques années, l’histoire n’aurait pas autant résonné en moi. Mais là, c’est comme si Werber avait prévu l’avenir du monde. Comme si le livre m’avait appelé du haut de ma PAL pour me dire, c’est maintenant mon heure. LIS-MOI MAINTENANT.

Si vous ne connaissez pas cet auteur français qui fait désormais partie de manière presque permanente des livres ‘best-sellers’, sachez que son style est très particulier. Addictif, mais il faut aimer. Il faut aimer la science-fiction un peu loufoque & les leçons de morales déguisées. Mais si vous accrochez, olala, vous allez vous régaler avec ses romans. Surtout avec ceux-ci et la trilogie des Dieux + les Thanatonautes que j’ai adoré lire dans ma jeunesse (lol, oui j’ai 28 ans, je suis vieille).

Bref, cette Troisième Humanité est celle des hommes. Il y en a eu avant nous, il y en aura après nous… Pas tous les mêmes, attention. Leur taille, leur poids, leur longévité & leur raison de vivre diffèrent. Je vous laisse le soin de découvrir comment en lisant ce premier volume si le cœur vous en dit.

Une chose est sûre, je vais dévorer la suite avec un énorme plaisir ! Merci Bernard Werber pour ces belles paroles et cette histoire étonnante, étrangement encrée dans notre réalité bien que totalement fictive. Je le l’oublierais pas de sitôt !!!

CHRONIQUE #554 – Mars 2020 

  • Titre: Troisième Humanité 
  • Auteur : Bernard Werber
    Editeur : Le Livre de Poche 
    Parution : 2014
    Nombre de pages : 690 pages
    Genre : SF Philosophique

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s