Et nous danserons sous les flocons • Clarisse Sabard

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Une chaleureuse comédie romantique familiale de saison !

╰☆ Résumé ☆╮

Après des années d’absence, Valentine est de retour à Vallenot, le village de son enfance qu’elle a quitté très jeune pour se marier. Un mariage pour lequel elle a sacrifié ses propres aspirations, obnubilée par l’idée de construire une « vraie » famille, loin du schéma qu’elle a connu, de sa mère et sa grand-mère qui ont élevé leurs enfants seules. Mais c’est célibataire que Valentine revient aujourd’hui, uniquement accompagnée de son fils adolescent, car son ex-mari a préféré continuer sa route avec une autre…

En cette période de fêtes, elle va croiser le chemin d’un Anglais récemment installé au village, de Rémi, co-gérant du restaurant du coin…et d’une vieille photo représentant un beau jeune homme marocain, qui aurait vécu à Vallenot à la fin des années 1950, avant de disparaître du jour au lendemain…

✿ Mon avis ✿

Clarisse Sabard est de retour pour une nouvelle comédie romantique de saison. Un récit familial et chaleureux qui vous mettra le sourire aux lèvres et rendra votre petit coeur encore plus guimauve qu’il ne l’est déjà en cette fin d’année. Comme d’habitude, Clarisse a le don de mettre ses lecteurs dans une position des plus confortables. Tout comme c’est le cas devant les comédies romantiques télévisées, les lectrices n’ont qu’à attraper leur plaid, leur chocolat chaud rempli de marshmallows et se mettre devant la cheminée (la vraie ou celle de Netflix) pour profiter de ce moment tout doux. 

Notre héroïne du jour se nomme Valentine. Maman de Jules, ado de 15 ans qui se voit obligé de se rendre à l’internat puisque sa mère a décidé de réintégrer son village d’enfance qui se situe dans une station de ski. Autrement dit, à outsiplout-les-bains-de-pied vu que l’école la plus proche est presque à 2 heures de route. Une maman encore jeune bien que fraichement divorcée qui se retrouve institutrice d’école et accessoirement « plouc » de service lorsqu’elle enfourne une motte de beurre au restaurant (devant témoin!), pensant que c’était un délicieux morceaux de fromage. Sa réputation est lancée… ce qui ne va pas l’aider à trouver l’amour dans ce trou perdu. Enfin… qui lira, saura 🙂 

J’ai adoré le décor montagneux et pittoresque de l’endroit et je rêverais de me rendre à l’Edelweiss pour manger un bout. Le service et la nourriture ont l’air excellents ! D’ailleurs, ce lieu devient un peu le repère de Valentine puisqu’elle y passe pas mal de temps, que ce soit pour manger avec sa famille ou avec son futur ‘coup de coeur’. La vie n’est pas facile pour une femme qui tente de s’aventurer dans le milieu de la drague après tant d’années. Et le fait que les potins circulent à la vitesse de l’éclair n’aide pas… Mais qu’est-ce qu’on s’amuse à la voir se ridiculiser. On aimerait juste aller lui faire un gros câlin et lui donner des conseils pour oser prendre l’amour par la main. 

Comme c’est toujours le cas dans les romans de Clarisse Sabard, tous les protagonistes sont adorables et si authentiques qu’on les prendraient presque pour des membres de notre propre famille. Je suis juste un peu ‘déçue’ par certains éléments de l’intrigue que j’ai rapidement réussi à deviner. Je ne sais pas si ce sont mes talents de détective (ou d’avide lectrice) – Mosbyyyy Boyyys – ou le fait que les comédies romantiques sont, de base, assez prédictives mais le roman ne m’a pas surpris. Cependant, cela ne m’a pas empêché de profiter pleinement du déroulement de la narration. J’ai juste pu dire à mon livre : « HAHA, je le savais ! » plusieurs fois lors de ma lecture. 

Les personnages et les intrigues secondaires sont tout aussi intéressantes que la vie amoureuse de Valentine. J’aime beaucoup le côté familiale de ce roman-ci avec les parents de Valentine, son fils Jules, ses soeurs jumelles et l’adorable Toutou (qui est loin d’être un chien de garde). C’est doux et agréable à lire, surtout en cette période (tant de confinement que hivernale). Cela redonne le sourire et du baume au coeur. 

En résumé, un délicieux roman pour nanas. A croquer seule ou à partager avec vos proches. 4 étoiles pour moi vu le côté un peu prévisible de plusieurs éléments. Mais un livre que je recommande vivement, surtout en cette saison. Clarisse est une autrice de talent que je ne cesse de recommander. Sa plume est divinement captivante et sa narration si gourmande qu’on a l’impression de prendre 5 kilos grâce à tous les petits bonhommes en pains d’épices qui se promènent entre les lignes. Une lecture parfaite pour débuter le cold winter challenge si cela vous tente de participer. 

Les autres romans de Clarisse Sabard vous attendent !

CHRONIQUE #603 – Décembre 2020 

  • Titre: Et nous danserons sous les flocons
  • Auteur : Clarisse Sabard
  • Editeur : Charleston
  • Parution : 2020
  • Nombre de pages : 384
  • Genre : Feel good / Comédie romantique

Une réflexion sur “Et nous danserons sous les flocons • Clarisse Sabard

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s