Les Syyrs – La prophétie de Nokomis • Myriam Savary

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Capture d’écran 2021-03-28 à 21.10.38

Un tome d’introduction original, à la croisée de nombreux univers que l’on adore. 

 ╰☆ Résumé ☆╮

Depuis l’arrivée des Errants, la vie avait changé sur Pira. En vingt ans, les « bestioles » avaient envahi la planète, tuant tout sur leur passage. Il ne restait plus qu’Eruvia, dernière cité bastion derrière laquelle tout un peuple s’était retranché. Puis les gardes royaux étaient venus. Lianne se souvenait encore du jour où elle les avait vus pour la première fois, dans leur uniforme d’un blanc éclatant. La puissance qui émanait d’eux l’avait saisie ! Grâce à leur aide, les bêtes monstrueuses reculaient enfin ! Et aujourd’hui Lianne intégrait L’académie. Porteuse du Don, elle y apprendrait à le développer pour devenir l’un des Syyrs blancs de la prestigieuse garde royale.

✿ Mon avis ✿

Un nouveau Prix de l’Imaginaire Nouvelles Plumes s’ajoute à ma bibliothèque ! C’est toujours un plaisir de découvrir ces univers si diversifiés, originaux et riches en péripéties. Dans ce premier tome d’une trilogie, Myriam Savary nous invite à découvrir le peuple des Syyrs, des guerriers qui possèdent le Don qui font partie de la garde royale de Pira, une planète du Royaume. Cette planète est attaquée par des Errants, des créatures tueuses et redoutables qu’ils se doivent de repousser, au péril de leur vie. Lianne est une apprentie Syyrs qui rejoint l’Académie de Pira afin d’apprendre à contrôler et à développer son Don. Elle va se lier d’amitié avec plusieurs autres apprentis dont un d’entre eux qui l’intrigue particulièrement et qui semble déjà connaitre beaucoup de choses sur le Don. Il s’agit d’Arutha, un garçon qui va rapidement devenir l’autre personnage principal de cette histoire.

Dans les Syyrs, nous découvrons un univers riche et bien construit, avec une Histoire longue de milliers d’années et une guerre qui fait rage depuis 700 ans. J’ai eu l’impression de me trouver à la croisée de nombreux univers fictifs que j’adore. La pop-culture est en effet partout.

  • Un peu d’Eragon lorsqu’on découvre tout le côté ‘apprentissage’ avec les Syyrs qui doivent se choisir un maitre, une personne sage et puissante qui saura apprivoiser son apprenti et lui apprendre tout ce qu’il sait. J’ai retrouvé ce respect de la nature, la patience de développer ses pouvoirs et le lien si spécial que l’apprenti tisse avec son maitre (cfr Brisingr).
  • Avec leur arme de choix, le sabrbe, les Syyrs nous font également un peu penser à Mulan. Ils maitrisent cette lame qui les accompagne à tous les moments importants de leur vie de combattants. On n’est pas en Chine, loin de là, mais on sent un petit lien avec le monde asiatique et cette culture respectueuse de l’adversaire où les soldats maitrisent précisément chacun de leur geste lorsqu’ils se mettent en mode « combat ».
  • Faire une comparaison avec Harry Potter serait-il présomptueux ? En tout cas, mon cerveau a fait la connexion de lui-même lorsque j’ai découvert tout le côté ‘prophétie’ et ‘Enfant élu’ qui sera celui qui fera pencher la balance du monde… vers la paix ou le chaos. Impossible de ne pas établir une corrélation. Même si la ressemblance entre ces deux livres s’arrête là. 
  • Un puis, j’ai quand même envie de faire un dernier lien avec Star Wars. Oui! Car dans l’univers des Syyrs, il y a : plusieurs planètes, un empire – et donc un sale empereur ! – et des vaisseaux qui tombent en panne sur des planètes inconnues (et qui cherchent désespérément une pièce de rechange pour repartir). Sounds familiar? 

Des éléments alléchants, il y en a donc une flopée! Et l’autrice ne nous laisse pas sur le bord de la route. Elle nous embarque dans un périlleux voyage où les dangers sont partout et où les héros risquent leur vie, et pas qu’un peu.

J’ai globalement apprécié l’histoire même si les péripéties étaient parfois un peu longues. On a quand même droit à 550 pages et l’histoire ne se termine pas ! C’est un tome 1 après tout et même à la fin de celui-ci, on a très peu de réponses sur les éléments importants de l’histoire dans son ensemble. Certes, on découvre une grosse révélation à la fin mais il faudra lire la suite pour savoir comment la guerre va tourner. On passe pas mal de temps avec Lianne qui est en phase d’apprentissage et pas assez (à mon goût) dans la guerre qui fait rage. C’est un premier tome d’installation pourrait-on dire. L’autrice plante le décor, nous présente ses personnages et nous invite à passer du temps avec eux, à les suivre dans leur quotidien. Mais je serais curieuse de lire le tome 2 pour savoir ce qui va se dérouler entre l’empire et le royaume. Même si on bien l’occasion de stresser avec les personnages principaux et secondaires, on reste un peu sur sa faim lorsqu’on arrive au bout.

Un dernier mot pour clôturer cette chronique, je dois dire que les prénoms extra-originaux comme ceux que l’on découvre au fil des pages me perturbent beaucoup. J’ai plus de mal à visualiser qui est qui et à suivre qui fait quoi lorsque je vois Ubio, Bele, Revers, Yiaru, Lubéon etc, que si c’était des prénoms classiques. Heureusement, un listing des personnages est disponible en fin d’ouvrage pour nous aider à nous repérer 🙂 Mais ceci n’est pas une critique de ce livre-ci, seulement une constatation générale qui s’applique à de nombreux livres de fantasy. Voilà, c’est dit : je galère à imaginer l’intrigue quand ce ne sont pas des bêtes Julie, Christophe, Edouard et Jean-Bernard qui sont au centre de l’intrigue :p 

En tout cas, je remercie Babelio et les éditions Nouvelles Plumes pour avoir ajouté ce titre à la masse critique. J’ai été ravie de le découvrir. 

 CHRONIQUE #636 – Avril 2021 

  • Titre: Les Syyrs – La prophétie de Nokomis
  • Auteur : Myriam Savary
  • Editeur : Nouvelles Plumes / France Loisirs
  • Parution : 2020
  • Nombre de pages : 550 pages
  • Genre : Fantasy

2 réflexions sur “Les Syyrs – La prophétie de Nokomis • Myriam Savary

  1. Pingback: [Bilan mensuel] • Mars • 2021/03 | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s