Le vol des libellules• Leila Meacham

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Exe-Vol_libellules_Meacham.indd

Une infiltration de 5 espions américains à Paris lors de la seconde guerre mondiale.

 ╰☆ Résumé ☆╮

En pleine Seconde Guerre mondiale, cinq jeunes Américains reçoivent une mystérieuse lettre du gouvernement leur demandant s’ils sont prêts à se battre pour leur pays.  A priori, ils n’ont rien en commun : un Texan d’origine allemande, un fils de bonne famille gâté, un pêcheur, une styliste et une championne d’escrime. Pourtant, ils ont été choisis pour participer à une mission d’espionnage de grande envergure et sont envoyés à Paris sous le nom de code « Libellule ». Déterminés à combattre le fléau nazi, ils savent que le moindre faux pas peut leur être fatal. Partis à cinq, ils ne reviendront qu’à quatre… Mais faut-il croire aux apparences ? Cinquante ans plus tard, quelqu’un cherche à savoir ce qui s’est réellement passé au cœur de l’hiver 1944 à Paris. Commence alors une quête incroyable qui risque de bousculer des vérités qui dorment… 

✿ Mon avis ✿

Sélectionné pour le prix des lectrices Charleston, Le vol des libellules nous fait découvrir des héros de la Résistance lors de la seconde guerre mondiale. Leila Meacham (La Plantation, Les virevoltants) que j’adore nous embarque aux côtés de cinq héros américains à qui on a confié une mission. Nos 5 héros vont s’infiltrer à Paris pour glaner des informations sur le troisième Reich, notamment. Chacun dans leur milieu, aucun contact avec les autres… ils font leur possible pour aider la Résistance et survivre jusqu’à la Libération.

Si j’ai adoré le début de l’histoire où nous apprenons à connaitre qui sont ces héros, j’avoue avoir un peu perdu le fil des sous-intrigues durant ma lecture. Le fait qu’il y a 5 personnages principaux, chacun ayant un faux nom pour leur mission, ainsi qu’un nom de code ne m’a pas aidé à suivre ce qui se passait. Par ailleurs, il y a aussi pas mal de personnages secondaires qui entrent en jeux et qui sont venus semer la pagaille dans mon esprit. J’ai beaucoup aimé le concept de l’histoire, le décor décrit par l’autrice ainsi que les protagonistes. Mais j’ai eu l’impression de survoler le récit plutôt que de le vivre à leurs côtés.

La fresque qui leur a permis de communiquer était un des éléments que j’ai préféré et ce fut peut-être même une des seules choses que je suis vraiment arrivée à visualiser dans mon esprit tant Leila Meacham nous explique les petits détails qui font de cette œuvre d’art publique, un maillon de la Résistance.

L’histoire est somme toute bien ficelée même si la partie centrale est à mon goût trop rapide et manque un peu de repères spatio-temporels. Deux ans s’écoulent en quelques centaines de pages, multiplié ça par 5 intrigues différentes… cela ne laisse pas beaucoup de temps pour comprendre tout ce qui se passe chez chacun.

Le style est toutefois très fluide et on sent une tension, celle de ne pas se faire attraper, de poursuivre le travail d’espion jusqu’au bout. Les héros ont également des enjeux personnels et individuels en plus du but commun de vaincre les nazis.

Bref, une histoire qui change un peu des autres livres sélectionnés pour le prix mais dans lequel je n’ai pas réussi à vraiment m’immerger à 100%. Les nombreux personnages et les sous-intrigues m’ont un peu perdu et je n’ai pas vécu le roman aussi fort que je l’espérais. Loin d’être un mauvais récit, je pense qu’il demande une certaine concentration que les amateurs de thrillers doivent surement plus développer que moi qui en lit moins. Ce n’est pas glauque ni sanglant même si nous sommes quand même au cœur de la seconde guerre mondiale. Entre les Etats-Unis et Paris, nous voyageons aux côtés de ces agents infiltrés et nous espérons qu’ils s’en sortent tous indemne !

Pas mal mais je ne voterai pas pour celui-ci 😉 PS: je pense que je préfère la couverture du grand format. Et vous? 

51BwCat0DwL._SX195_

 CHRONIQUE #657 – Juin 2021 

  • Editeur : Charleston
  • Parution :  2021 (pour le poche)
  • Nombre de pages : 544 pages
  • Genre : Littérature / Roman historique

2 réflexions sur “Le vol des libellules• Leila Meacham

  1. Pingback: [Bilan mensuel] • Juin • 2021/06 | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s