Skidamarink • Guillaume Musso

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

IMG_7793

Le premier roman de Musso réédité! 

 ╰☆ Résumé ☆╮

Alors que le vol de La Joconde fait la une de tous les journaux, quatre personnes qui ne se connaissent pas reçoivent un fragment découpé de la célèbre oeuvre de Léonard de Vinci, accompagné d’un mystérieux rendez-vous dans une chapelle de Toscane.

Pourquoi eux ? Qui les a choisis ? Quel plan se cache derrière ce coup d’éclat ? Ils l’ignorent encore, mais à l’instant même où ils décident de résoudre ensemble cette énigme, leur vie prend un tournant dangereux, exaltant et sans retour.

Depuis Skidamarink, paru en 2001, Guillaume Musso a publié dix-sept romans qui ont conquis des dizaines de millions de lecteurs dans le monde. Il est aujourd’hui l’auteur le plus lu en France, pour la dixième année consécutive. Ce tout premier thriller, mêlant mystère, suspense, amour et aventure, révèle déjà son talent sans pareil pour raconter une histoire à la croisée des genres.

✿ Mon avis ✿

Le Musso introuvable qui partait à prix d’or sur les sites de livres d’occasion is no more. Enfin le premier roman de l’auteur le plus lu des français est entre nos mains. Vaut-il la peine ?

Pour quelqu’un qui aime mélanger thriller, énigmes et réflexion sociétales/philosophiques oui. Malgré ses défauts, le livre aborde plusieurs sujets qui méritent qu’on s’y attardent : l’individualisme, l’ultralibéralisme, la science des biotechnologies et la démocratie sous menace de cynisme politique. Ce sont les 4 piliers qui sont abordés dans ce livre et qui sont discutés par les protagonistes. Peut-être même un peu trop… J’ai eu l’impression que l’auteur utilise son enquête comme prétexte pour aborder ces points. Intéressant même si Musso peut sembler un peu moralisateur dans ses propos.

Le récit se présente sous la forme d’une enquête par des personnages lambdas. Quelque chose les rassemble bien mais ils ne sont pas policier ni détective. Un scientifique, une femme d’affaire, un prêtre et un retraité. Chacun recevant un morceau de la Joconde. Oui, le vrai tableau. Découpé en 4 morceaux, ceux-ci envoyés par la poste à différents endroits du globe.

J’ai personnellement trouvé que le romantisme bien connu de Musso manquait un peu à l’appel. La profondeur et le mystère de ses romans plus récents aussi. Clairement, il a pris de la bouteille et en bien. Cela se remarque avec ce premier écrit qui, bien que tout à fait lisible, n’est pas le meilleur texte qu’il ait pondu. Pas un livre immanquable mais quelques bonnes heures de plaisir et de réflexion. L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

 CHRONIQUE #664 – Juin 2021 

  • Editeur : Calman-Levy
  • Parution :  2021
  • Nombre de pages : 448 pages
  • Genre : Thriller / Littérature contemporaine

2 réflexions sur “Skidamarink • Guillaume Musso

  1. J’en ai entendu parler un peu, mais plutôt de façon négative je dois dire.
    (pourquoi je suis plus perturbée par une oeuvre d’art découpée que par les cadavres habituels? 😆 )

    J'aime

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s