Si nos chemins se croisent • Melanie Harlow

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

IMG_8439

Une alchimie foudroyante entre un fermier musclé et une citadine libérée. 

 ╰☆ Résumé ☆╮

Il ne croyait plus en l’amour.

Margot a besoin de changer d’air. Elle vient de se séparer de son ex qui s’est révélé être un pauvre type opportuniste, tout cela très publiquement devant toute le gratin
de Detroit. Cela tombe bien, la société de communication où elle travaille doit s’occuper d’un client hors de la ville. Quoi de mieux qu’un séjour loin de son quotidien, au bord du lac Huron, dans une ferme qui a besoin de donner un coup de jeune à son image ?
Mais, elle ne s’attendait pas forcément à rencontrer un homme comme Jack, un des propriétaires de la ferme. Renfermé, agressif, il n’est toujours pas remis du décès de son épouse et déteste l’idée qu’une jeune femme de la ville vienne se mêler de leurs affaires.
Mais sa vivacité et son charme sont en train de percer la carapace que le deuil a créée autour de son coeur. Elle n’est que de passage, elle ne connaît rien à son quotidien mais il pourrait lui apprendre à vivre auprès de lui.

✿ Mon avis ✿

S’il y a bien un livre dont la couverture ne m’inspirait pas des masses dans ma pile à lire, c’est bien celui-ci. L’ayant reçu en cadeau, je ne l’ai donc pas acheté moi-même mais je connais l’éditeur et vu la belle note que cette romance se tape sur goodreads, j’ai décidé de lui donner sa chance. Et j’ai bien fait ! Alors attention, ce n’est vraiment pas le type de livre que je recommanderai à n’importe qui. Le genre est clairement indiqué en couverture : c’est une romance. Un mec, une fille, ils tombent amoureux. Ou plutôt ils résistent puis se laissent apprivoiser. Il y a des belles scènes hot, il y a des abdos à tout-va. Des bons sentiments, des bisous partout, des parties de jambes en l’air… bref, c’est pour ceux qui aiment ce style et qui ne cherchent pas à réfléchir. Je ne dénigre pas le genre mais ne vous attendez pas à une intrigue recherchée ou à être surpris, ce n’est pas le but.

Pour ceux qui n’ont pas encore refermé l’article, je tiens quand même à dire que si vous aimez les romances ‘bateau’, celle-ci est vraiment sympathique. Ça se dévore comme un morceau (ou plutôt la tablette entière) de chocolat qu’on prend dans l’armoire de la cuisine en cachette. On a d’un côté Margot, une citadine provenant d’une riche famille qui n’a jamais vraiment vécu le grand amour mais qui était prête à se marier avec son ex histoire de se caser et commencer une petite vie pépère. Heureusement pour elle, elle a échappé à un ennui longue durée en disant ‘non’ à Tripp, cet imbécile de première. Et puis nous avons le beau fermier super musclé, vétéran, super gentil avec les enfants, refermé sur lui-même depuis que sa femme est morte dans un tragique accident. Vous voyez un peu le décor ? Rien de renversant mais je me suis laissée prise au jeu et j’ai dévoré ce bouquin. Leur alchimie et l’intensité de leur rencontre est caliente. On adore les voir ensemble (quand ils ne se râlent pas dessus). Margot devient une toute autre personne qu’avec son ex dans la chambre si vous voyez ce que je veux dire. On serait presque un peu dans 50 nuances à certains moments…

Et puis, un très bon point aussi pour l’auteure, c’est que outre le côté « je t’aime moi non plus », on parle beaucoup d’agriculture bio, de justice alimentaire et de consommation responsable. L’histoire se déroule dans une petite ferme indépendante où toute la famille fait sa part pour faire tourner l’entreprise. Et Margot est engagée pour les aider d’un point de vue marketing. Elle se renseigne beaucoup sur le domaine agricole et bio ce qui lui fait gagner plein de points avec les frères de Jack, le beau fermier.

Pour une couverture qui ne paye pas de mine, j’ai vraiment passé un chouette moment avec ces personnages. La couverture en VO est tout autre si vous êtes curieux… #tablettedechocolat. A découvrir si vous aimez les romances tranquilles (sans dans la chambre à coucher) 😉

 CHRONIQUE #671 – Juillet 2021 

  • Editeur : Hugo Roman
  • Parution :  2018 (poche)
  • Nombre de pages : 423 pages
  • Genre : Romance

2 réflexions sur “Si nos chemins se croisent • Melanie Harlow

  1. Pingback: [Mini-challenge mensuel] – LE GRAPPIN D’AOÛT | a touch of blue... Marine

  2. Pingback: [Bilan mensuel] • Juillet • 2021/07 | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s