Belles de Shanghai • Amy Tan

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

IMG_1827

Une fresque inoubliable et dépaysante !

╰☆ Résumé ☆╮

Début du XXe siècle à Shanghai. Violet Minturn est la fille d’une Américaine qui tient un club huppé, la Maison de Lulu Mimi, lieu de rencontres de riches Occidentaux et Asiatiques. Mais derrière les riches tentures, c’est aussi la maison de courtisanes la plus distinguée de Shanghai. C’est dans cet univers que grandit Violet, petite fille au caractère bien affirmé. Lorsqu’elle découvre que son père n’est pas mort comme elle le croyait, et que celui-ci est d’origine chinoise, c’est un choc. Alors que la situation politique du pays devient de plus en plus instable, sa mère tente de partir avec elle pour San Francisco, mais est piégée par un ancien amant. Violet, 14 ans, est vendue comme courtisane vierge à une maison close, et Lulu reçoit bien la confirmation – fausse – de la mort de sa fille… Entre la perspicacité et l’humour sarcastique d’Amy Tan, Belles de Shanghai traite de la relation profonde existant entre mères et filles. L’histoire d’un traumatisme hérité, de désirs et de tromperies, mais avant tout du pouvoir et de la persévérance de l’amour.

✿ Mon avis ✿

Quelle épopée majestueuse que ce livre ! De 1912 au milieu du XXème siècle, Amy Tan nous embarque en Chine pour découvrir la vie d’une femme métisse, mi-chinoise mi-américaine, dont le destin l’a fait grandir dans le milieu des courtisanes dès son plus jeune âge.

Un pavé de plus de 800 pages réparties en une quinzaine de chapitres d’une densité rare… je ressors de cette lecture comme après un grand plongeon, rattrapant mon air en une bouffée salvatrice. Ce fut un voyage rude mais incroyable. Quelques longueurs dans certains chapitres auraient pu être quelques peu réduites. Toutefois, le récit reste inoubliable et tellement dépaysant.

Un univers comme j’en découvre rarement dans les livres, où on plonge profondément, jusqu’à découvrir les plus petits détails de ce milieu. Chaque technique, habits, mouvements des yeux, des mains a son importance dans le milieu des courtisanes. Séduire, attirer, attendrir, allécher. C’est tout un monde qui s’ouvre au lecteur et l’autrice ne lésine pas sur les détails pour nous immerger complètement. Époustouflant !

J’ai adoré suivre les pas de Violet que nous découvrons dès son plus jeune âge dans la maison de courtisanes que tient sa mère Lulu. De chapitre en chapitre, nous nous engageons encore davantage dans cet univers et dans son histoire à elle, jeune femme qui est abandonnée par sa mère et vendue comme courtisane vierge. Sa virginité sera offerte au plus offrant, un homme qui prendra alors un rôle important dans sa vie. Mais celui-ci ne sera pas son dernier amant. Bien d’autres auront la chance et l’honneur de fréquenter notre héroïne qui reçoit une formation afin d’être la plus subjuguante des femmes. Mais sa vie sera loin d’être rose. L’histoire de la Chine et les événements qui vont lui arriver vont conduire Violet dans les profondeurs des montagnes perdues, auprès d’un homme qui n’est pas celui qu’elle avait espéré. D’aventure en aventure, nous suivons le fil de cette vie si riche bien qu’éprouvante. Impressionant, étonnant, puissant… ce roman est une lecture que l’on n’oublie pas. Chaque chapitre est presque une nouvelle en tant que tel (50-75 pages par chapitre je dirais), dépeignant un extrait de la vie de Violet, de sa mère, de ses « amies » les courtisanes et des hommes qui ont fait d’elle la femme qu’elle est devenue.

L’histoire peut paraitre longue à certains moments mais chaque détail est important pour que l’on puisse entièrement comprendre le portrait de cette héroïne qui a tant vécu. Ce fut une lecture comme nulle autre que je recommande vivement si vous désirez découvrir une autre culture, un milieu à part… et si vous souhaitez vous immerger dans un récit qui dure mais qui se lit très facilement. Mémorable !

 CHRONIQUE #712 – Décembre 2021 

  • Editeur : Pocket 
  • Parution : 2017
  • Nombre de pages : 832 pages
  • Genre : Historique

3 réflexions sur “Belles de Shanghai • Amy Tan

  1. Pingback: [Bilan mensuel] • Décembre • 2021/12 | a touch of blue... Marine

Répondre à atouchofbluemarine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s