A la lumière de nos jours • Clarisse Sabard

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

IMG_2465

Brillamment ficelé et étonnamment réaliste.

╰☆ Résumé ☆╮

2013. Après de longues années d’absence, Julia débarque dans sa famille paternelle, en plein coeur de la Touraine. Fraîchement renvoyée du célèbre concours de pâtisserie pour lequel elle travaillait, dévastée par le récent décès de sa mère, la jeune femme est complètement perdue. Mais les dernières volontés de sa mère sont claires : Julia doit renouer avec son père, retrouver ses proches et partir en quête de son héritage. Accueillie à bras ouverts par sa grand-mère Suzette, qui rêve de la voir reprendre la pâtisserie familiale, la jeune femme se retrouve rapidement plongée au coeur de l’histoire des trois générations de femmes qui l’ont précédée. Des faubourgs parisiens des années 1920 en passant par les heures les plus sombres de l’Occupation, les secrets d’une famille, mais aussi de tout un village, éclatent l’un après l’autre. Et c’est peut-être à ce prix, une fois les blessures du passé guéries, que Julia pourra avancer dans la lumière.

✿ Mon avis ✿

La recette Sabard marque à nouveaux de beaux points avec ce cru 2021. Un pavé que l’on dévore sans compter et où l’on plonge les pieds joints. Les lectrices Charleston (et les autres) ne peuvent qu’être aux anges avec une plume comme celle de Clarisse. Deux histoires, des femmes fortes. Une génération de pâtissiers et des battantes, des résistantes, des femmes pleines de résilience et de courage. On en redemande !

A la lumière de nos jours fait partie de ces romans qui sont comme un voyage transgénérationel. Une héroïne part à la recherche de son passé et dévoile petit à petit des épisodes historiques et familiaux où les secrets sont nombreux. Cette histoire est celle de Julia, une femme qui était en haut de l’échelle social lorsqu’elle participait à un concours télévisé de pâtisserie. Seulement, elle a dû bien vite redescendre de son piédestal et cela la conduite dans un état de déprime profond, surtout lorsqu’on rajoute à cet épisode le décès de sa mère qu’elle appréciait tant. Son père étant aux abonnés absents depuis des années, Julia n’a plus rien ni personne pour l’aider à remonter la pente. Jusqu’à l’arrivée de cette lettre le jour de son anniversaire. Celle-ci pourrait bien la réconcilier avec sa famille… et sa passion. Mais cela ne se fera pas sans effort.

J’ai été passionnée par le chemin de Julia mais aussi par celui qu’ont emprunté ses aïeules. Eugénie et Suzette. Des femmes qui ont survécu à la misère, la guerre, les trahisons et les secrets. Un récit dans un récit. Tout comme les romans de Lucinda Riley que j’adore plus que tout, Clarisse nous a habitué à partir à la découverte du passé avec ses personnages. Cette fois-ci nous remontons les années jusqu’à l’entre deux-guerres et surtout jusqu’à la seconde guerre mondiale où sa famille a dû résister aux Boches.

Mais cette histoire n’est pas qu’un voyage dans le temps, c’est surtout et avant tout l’occasion pour Julia de se réconcilier avec sa passion, de saisir les opportunités qui s’offrent à elle. L’heure de se relever et de reprendre du poil de la bête. Et cela, elle ne pourra y arriver que si elle parvient à suivre les bons conseils qui lui sont prodigués dans la lettre qu’elle reçue. Une seconde chance de trouver sa destinée. Et par la même occasion, de renouer avec son héritage familial.

Une splendide histoire, 100% terroir français. On vibre avec ces personnages et surtout avec cette famille. Les épreuves qu’ils ont traversés, leurs peines de cœur et leurs chagrins. Brillamment ficelé et étonnamment réaliste. On sent que Clarisse y a mis tout son cœur et toutes ses tripes dans cette histoire. Et le résultat est tout simplement parfait. Vivement son prochain roman d’ici le printemps ! Je ne me lasserai jamais de cette plume si soignée, passionnée et indémodable.

 CHRONIQUE #719 – Janvier 2022

  • Editeur : Charleston
  • Parution : 2021
  • Nombre de pages : 600 pages
  • Genre : Littérature générale

Une réflexion sur “A la lumière de nos jours • Clarisse Sabard

  1. Pingback: [Bilan mensuel] • Janvier • 2022/01 | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s