Lore • Alexandra Bracken

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

IMG_2459

Les amateurs de Percy Jackson et de Crescent City vont adorer ! 

╰☆ Résumé ☆╮

De nos jours à New York, un jeu meurtrier est sur le point de commencer : l’Agôn. Tous les sept ans, pendant une semaine seulement, neuf dieux grecs sont forcés de parcourir la Terre en tant que mortels pour avoir osé défier le grand Zeus. Ils sont chassés par les descendants de lignées prestigieuses, tous désireux de tuer un dieu et de s’emparer de son pouvoir ainsi que de son immortalité. Après que sa famille a été brutalement assassinée par une lignée concurrente, Lore a fui ce monde brutal, tournant le dos aux promesses de gloire éternelle de la chasse. Pendant des années, elle a repoussé toute idée de vengeance envers l’homme, maintenant un dieu, responsable de la mort de ses proches. À l’aube de la nouvelle chasse, deux participants recherchent la jeune femme : Castor, un ami d’enfance que Lore croyait mort et Athéna, l’une des dernières divinités d’origine, qui est grièvement blessée. La déesse lui propose une alliance contre leur ennemi commun et un moyen de quitter l’Agôn pour toujours. La décision de Lore de lier son destin à celui d’Athéna aura un coût mortel et ne sera peut-être pas suffisante pour stopper l’essor d’un nouveau dieu dont le pouvoir pourrait détruire l’humanité.

✿ Mon avis ✿

Il y a des réécritures de contes. Et puis il y a les interprétations modernes de récits mythologiques. Lore rentre dans cette seconde catégorie. Un récit en un seul tome, brillamment ficelé, terriblement addictif. En un mot : génial. Un coup de cœur absolu pour ce roman paru aux éditions De Saxus.

Lore, ça parle de quoi ? Difficile à résumer tant l’action, les références et l’intrigue sont complexes mais en quelques mots, disons que Lore, c’est un combat à la mort style Hunger Games qui change de lieux sur la planète tous les 7 ans et où les dieux redeviennent mortels pendant 7 jours. Quiconque arrive à tuer un dieu durant cette période recevra tous ses pouvoirs et deviendra à son tour un dieu… jusqu’à l’ouverture de la prochaine séance de meurtre où tout le monde cherchera alors à le tuer.

Quand on a compris la principe, la lecture devient intenable. On ne peut pas lâcher ce bouquin avant de savoir ce qui va arriver à Lore. Mais il faut reconnaitre que le début est un peu… mouvementé. L’autrice nous balance énormément de noms, de concepts, de mots de vocabulaire grec qui font référence au monde mythologique. Bref, il faut être concentré(e) pour s’y plonger. Mais une fois qu’on est dedans… aaaah quel plaisir de s’immerger dans cette aventure. Lore est la dernière survivante de sa famille qui a été décimée lors de la bataille 7 ans plus tôt. Elle fait partie de la maison de Persée, les perséides, et depuis son plus jeune âge, elle est en formation pour pouvoir défendre sa maison. Le combat, ça la connait. Mais lorsqu’elle découvre que son ami d’enfance, Castor, qu’elle croyait mort a survécu, Lore en perd ses moyens. Et puis, rajoutez à cela l’arrivée d’Athéna, déesse bien connue, blessée, presqu’à la mort chez elle… Lore est comme qui dirait dans un gros pétrin !

J’ai dévoré ce livre en 3 soirées et j’en ai apprécié chaque seconde. C’est typiquement le genre de bouquin que j’aurai envie de relire plus tard. L’histoire se déroule sur un temps très bref mais on a aussi droit à quelques flashbacks qui nous permettent d’en savoir plus sur ce qui s’est passé 7 ans plus tôt avec les divers personnages principaux. Il y a énormément d’action, le rythme est effréné et puis le contexte mythologique pour quelqu’un qui adore les dieux grecs comme moi, c’est juste cadeau. Retournements de situation, révélations, courses-poursuite, sauvetages et missions secrètes : on a toute la panoplie d’un mission impossible en mode Hercule féminin. Que demander de plus qu’un bouquin tel que celui-ci ?

Je n’avais jamais lu Alexandra Bracken et je suis ravie de l’avoir découverte avec ce roman. J’ai un autre livre d’elle dans ma PAL (Darkest Minds qui a été adapté il y a quelques temps), je suis curieuse de voir si je vais retrouver ce style si percutant et cette plume addictive.

Si vous aimé les histoires sur fond mythologique style Percy Jackson mais avec le style de combat qu’on retrouve dans Crescent City, vous serez servis avec ce récit ! Une tuerie !

 CHRONIQUE #722 – Janvier 2022

  • Editeur : De Saxus
  • Parution : 2021
  • Nombre de pages : 628 pages
  • Genre : Fantastique

Une réflexion sur “Lore • Alexandra Bracken

  1. Pingback: [Bilan mensuel] • Janvier • 2022/01 | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s