Les portes perdues • Seanan McGuire

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

9782081510524-475x500-1

Un peu (beaucoup) plus glauque que ce que je m’imaginais. 

╰☆ Résumé ☆╮

Dans l’obscurité de leur chambre, sous leur lit, même derrière une armoire, les enfants descendent le terrier du lapin blanc et réapparaissent… ailleurs. Mais les pays imaginaires n’ont que faire de prodiges fatigués. Nancy y a fait un tour, puis elle en est revenue. Les choses qu’elle y a vécues l’ont changée à jamais. Les élèves qu’Eleanor West accueille au sein de son école le savent d’ailleurs très bien. Chacun d’entre eux doit se réadapter à ce monde et finit souvent par chercher un moyen de rejoindre le lieu de ses rêveries. Pourtant, dans cette institution qui existe pour les protéger, une ombre se cache derrière chaque pan de mur. Très vite, les meurtres s’enchaînent. Alors, pour survivre, Nancy et ses nouveaux camarades doivent trouver le coupable. Prix Hugo, Prix Locus et Prix Nebula du meilleur roman court.

✿ Mon avis ✿

Perplexité. Ce livre m’a rendu perplexe. Peut-être car je ne m’attendais pas du tout à une tournure si glaçante et glauque. Ou bien car l’univers onirique de l’autrice est un peu ‘too much’ pour le type de fantasy que j’aime lire.

Pourtant, le pitch de départ me plaisait bien. En débutant ma lecture, j’ai tout de suite pensé à de nombreuses œuvres connues, un brin similaire à ce récit dans certains aspects. Narnia par exemple pour le concept de ‘porte’ à franchir pour arriver dans un autre monde ; Peter Pan ensuite car nous retrouvons ici des enfants (et adolescents) qui sont en quelques sortes en ‘standby’ avant de pouvoir rentrer chez eux… ou dans ces mondes si étranges qu’ils découvrent grâce à ces mystérieuses portes ; j’ai aussi pensé à Alice au pays des merveilles, impossible de ne pas établir certaines correspondances entre ce livre et l’univers de Lewis Carroll… et puis, une petite touche de TJ Klune avec La maison au milieu de la mer céruléenne puisque nous retrouvons ici aussi un endroit reclus qui accueille les jeunes un peu perdus et différents, un lieu où le caractère unique de chacun prime et où aider son prochain à accepter ses différences est la base.

Beaucoup de belles possibilités lorsqu’on pense à de tels croisements, non ? Pourtant, je ressors mitigée de ce petit livre de 200 pages. Je suis un peu passée à côté de l’imaginaire et du vocabulaire ‘Amphigourique’ que l’autrice fait apparaitre une page sur trois. Je n’ai pas su m’attacher énormément aux différents personnages bien que les traits de chacun soient bien distincts et qu’il ne soit pas si compliqué de les imaginer. Enfin, je ne m’attendais pas à ce que cette couverture mystérieuse nous emporte dans une sortie de thriller. J’aurais aimé rester un peu plus dans le côté imaginaire…

Dommage car j’ai vu sur le net qu’il y avait déjà 7 histoires de cette saga en VO. Cela m’aurait bien tenté de partir à l’aventure des autres volumes mais après ce premier essai ‘Seanan McGuire’, je pense accorder plus d’importance à mes autres priorités livresques, celles où je suis presque 100% assurée de passer un bon moment.

Connaissiez-vous ce livre ? Aimez-vous cette autrice ? Si vous avez lu les suivants, est-ce qu’ils valent la peine ?

 CHRONIQUE #736 – Février 2022

  • Editeur : Pygmalion
  • Parution : 2021
  • Nombre de pages : 200 pages
  • Genre : Fantasy

5 réflexions sur “Les portes perdues • Seanan McGuire

  1. Ce récit est glauque ?
    C’est vrai que je me serais vraiment pas attendu à ça, elle me tente tellement en plus. À voir, peut-être que je me laisserai tenter par le tome 1 par curiosité.

    J’aime

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s