Entre toutes les mères • Ashley Audrain

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Capture d’écran 2022-04-10 à 09.54.35

Une histoire glaçante sur la maternité et la tombolo des personnalités humaines. 

╰☆ Résumé ☆╮

Blythe Connor n’a qu’une seule idée en tête : ne pas reproduire ce qu’elle a vécu. Lorsque sa fille, Violet, naît, elle sait qu’elle lui donnera tout l’amour qu’elle mérite. Tout l’amour dont sa propre mère l’a privée. Mais les nouveau-nés ne se révèlent pas forcément être le fantasme qu’on s’est imaginé. Violet est un bébé agité, qui ne sourit jamais. Très vite, Blythe se demande ce qui ne va pas. Ce qu’elle fait mal. Si le problème, c’est sa fille. Ou elle. Puisque Violet se comporte différemment avec son père, ce dernier met les doutes de sa femme sur le compte de l’épuisement. Sûrement parce qu’il ne peut imaginer ce qu’elle a vécu enfant. Peut-être parce que personne ne peut l’imaginer. Dans ce premier roman aussi addictif que troublant, Ashley Audrain sonde les affres de la maternité et les hérédités blessées.

✿ Mon avis ✿

Je termine ce livre que j’ai adoré lire bien qu’il soit glaçant. Le titre orignal en anglais est tout à fait différent de sa traduction et si vous savez résister à l’appel de la curiosité, je vous invite à le découvrir après avoir lu le livre. Car il reflète tellement bien cette histoire et on ne le comprend qu’à la fin. Mais il est tellement plus sombre !

Je pensais lire un livre sur une mère et l’amour inconditionnel qu’elle a envers ses enfants. Je me suis retrouvée dans une histoire sur la maternité certes mais également si différente de ce que j’avais imaginé. Au fond, ce livre n’est ni contemporain, ni historique, ni policier, ni témoignage. Mais il est un peu tout ça également. Un roman perturbant, que l’on soit parent ou non… qui fait redouter certains mystères de la vie. Qui nous fait apprécier le fait que l’on ne soit pas dans la situation de Blythe, cette femme qui n’a pas eu de chance avec sa mère… ni avec sa fille. Une famille où apparemment, les femmes ne sont pas faites pour être mère.

On commence ce récit par une intrusion. Une femme regarde une famille à travers une fenêtre. On la trouve étrange, perturbée, peut-être folle qui sait. Mais ensuite, nous découvrons son histoire. La sienne, avec ses parents, dans le passé, et puis celle qu’elle a vécu avec son mari bienaimé et leurs enfants.

Si vous êtes parent, ce livre vous parlera certainement. Car sa voix est celle d’une mère, qui raconte aussi bien les miracles et les petites pépites du quotidien qui se déroulent devant nos yeux lorsqu’on a des enfants… mais tout n’est pas rose dans ce petit monde. On découvre aussi toutes les difficultés et le fait que la maternité n’est pas pour tout le monde.

Si vous n’êtes pas parent, ce livre prendra une tournure différente, un peu policière sur les bords mais très légèrement. Certains passages m’ont un peu fait penser à On noie bien les petits chats, un roman psychologique un peu noir, sur le thème de la maternité également.

J’ai dévoré l’ouvrage et je dois dire avoir été prise par la voix de Blythe… mais il m’a manqué un petit quelque chose pour que cette bonne lecture se transforme en coup de cœur. Peut-être à cause de la noirceur qui est finement ancrée dans le livre ou alors le fait que je ne suis pas tombée sous le charme des personnages. J’ai suivi leur vie mais avec une certaine distance car c’était tout simplement trop difficile de m’identifier complètement à l’un ou l’autre de ces protagonistes.

Il n’empêche que cela reste une lecture trépidante vers laquelle j’avais terriblement envie de retourner. Je reste scotchée devant la tournure des événements, moi qui n’avais pas lu le résumé. J’en ai encore des frissons et j’espère que ce genre de situations restent des fictions. Un livre déroutant en tant que parent surtout, et un ouvrage qui vaut le détour !

 CHRONIQUE #747 – Avril 2022

  • Editeur : JC Lattès
  • Parution : 2021
  • Nombre de pages : 367 pages
  • Genre : Littérature

Une réflexion sur “Entre toutes les mères • Ashley Audrain

  1. Pingback: [Bilan mensuel] • Avril • 2022/04 | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s