Le doux parfum de la vérité • Lucy Diamond

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

492708C8-CAFA-4E38-A5E8-1AD19E839050_1_105_c

une histoire familiale, de reconstruction, de résilience et d’amour fraternel.

╰☆ Résumé ☆╮

Tailleur strict, coiffure sophistiquée et talons vertigineux, Polly ne vit que pour son travail dans une grande compagnie financière de la City de Londres. Un poste pour lequel elle a tout sacrifié, sans s’octroyer une seule journée de congés, ni soirée de détente en quinze ans. Aussi, quand elle est brutalement licenciée, c’est son univers qui s’effondre. Pire, la voilà bientôt obligée de renoncer à son luxueux appartement avec vue sur la Tamise et de trouver refuge chez sa sœur à Elderchurch, ce petit village au fin fond du Hampshire où elles ont grandi. Cela fait des années que Clare et elle ne se parlent plus : elles n’ont plus rien en commun depuis que Polly est devenue une « fille de la ville ». Entre incompréhensions et secrets enfouis, la cohabitation s’annonce mouvementée. Mais n’est-ce pas l’occasion rêvée de se libérer de vingt ans de non-dits pour prendre un nouveau départ ? Après un début de carrière dans l’édition, Lucy Diamond a quitté Londres pour s’installer dans la ville de Bath avec son mari et ses trois enfants. Et c’est depuis cette jolie ville du sud de l’Angleterre, à jamais immortalisée par Jane Austen, qu’elle écrit ses romans à succès. Au cours des dernières années, elle a vendu plus de deux millions de livres et s’est imposée comme l’une des autrices préférées des Britanniques. Rendez-vous au café du bonheur, son premier roman publié chez Charleston, a rencontré un vif succès.

✿ Mon avis ✿

J’avais passé un très bon moment avec le livre précédent de Lucy Diamond. Cette fois encore, ce fut une belle surprise. Un récit familial et réaliste qui ne met pas que les beaux côtés de la vie à l’honneur mais qui nous montre des femmes qui sont parfois au plus bas mais qui osent se relever même si elles ont parfois besoin d’un petit coup de pouce pour le faire.

Dans ce roman, nous alternons les parties de Polly, une business woman qui n’est rien sans sa carrière (un peu comme dans l’épisode de Friends où Phoebe s’imagine devenir une trader sur wall street, vous voyez l’image ?) et l’histoire de sa sœur, Clare qui est son exact opposé, une mère qui élève ses deux enfants seule puisque son mari a décidé de mettre les voiles et de se trouver une nouvelle nana. Polly est aussi seule et concentrée sur sa carrière que Clare est une mère au foyer qui met la priorité sur sa vie de famille. Les deux ont toutefois un point commun : elle tente de garder la tête hors de l’eau, chacune faisant face à ses problèmes.

L’été de ces deux femmes s’apprête à devenir très particulier lorsque Polly perd son travail. La seule chose qui lui permettait de se lever le matin et d’avoir un but dans la vie. Elle qui n’a rien d’autre… Clare est au bout du rouleau et est loin d’habiter dans la city que Polly adore tant mais elle est prête à accueillir sa sœur le temps que celle-ci prenne ‘sa pause’ comme elle l’annonce lorsqu’elle débarque, mentant sur sa véritable situation. Un été qui ne démarre pas si bien mais qui sera, grâce à la plume de Lucy Diamond, bien plus surprenant et lumineux qu’on aurait pu l’imaginer au début.

J’ai été conquise par ces deux protagonistes si différentes au niveau du caractère mais au final si touchantes toutes les deux. Elles sont sœurs après tout ! Voir Polly se recentrer sur ce qui est vraiment important, la voir renouer avec sa famille, avec les enfants de Clare fut très enrichissant. Quant à Clare, j’ai apprécié la voir remettre sa sœur à sa place, elle qui ne foutait rien pour aider dans la maison. Non mais pour qui elle se prend ! Et puis, son côté entrepreneurial était super intéressant à lire et j’ai adoré la voir s’épanouir.

Un roman contemporain écrit pour un public féminin c’est certain. Mais aussi une histoire simplement familiale, de reconstruction, de résilience et d’amour fraternel.

De quoi nous mettre du baume au cœur et le sourire sur les lèvres lorsqu’on s’apprête à les quitter. Une très chouette aventure qui s’affiche dans la sélection du prix des lectrices. Et bien pour moi, il est dans le top 2 ! Je vais devoir faire mon choix très bientôt 🙂

 CHRONIQUE #758 – Mai 2022

  • Parution : 10 mai 2022
  • Editeur : Charleston
  • Nombre de pages : 448 pages
  • Genre : Contemporain 

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s