Le déclencheur • Neal Shusterman

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

IMG_5502

Le multivers of madness de Neal Shusterman,

un roman engagé et très fort dans les thèmes qu’il aborde ! 

╰☆ Résumé ☆╮

Ash est un adolescent de 17 ans ordinaire, joueur de football, populaire… jusqu’au jour où il devient le centre de l’univers. Littéralement. Un coup sur la tête, et il se retrouve dans une réalité parallèle. Cela commence par de petits changements : des panneaux de stop bleus. Mais, très vite, les choses dégénèrent : Ash devient tour à tour gay, femme, dealer, tout cela dans une Amérique où la ségrégation n’a jamais été abolie… Mais si chaque voyage lui donne des perspectives nouvelles et l’aide à mûrir, il met aussi un peu plus ses proches – et le monde – en péril…

✿ Mon avis ✿

Après sa trilogie phénoménale La Faucheuse (dont le tome 1 fut un coup de cœur !), je retrouve Neal Shusterman avec ce nouveau tome unique que j’ai décidé de comparer au ‘multiverse of Madness’ du Dr Strange. Bon, on n’en est pas tout à fait à ce point-là mais c’est en gros de ça que ça parle. D’autres réalités… Sauf que ce roman-ci est destiné à un public adolescent et qu’il est terriblement engagé. Un récit dur et fort qui aborde de nombreux sujets de société et d’actualité.

Tout commence lorsqu’un ado prénommé Ash se relève d’une action brutale lors d’un de ses matchs de football américain où il est joueur pour l’équipe de son lycée. Il se rend compte quelques temps plus tard que son monde n’est plus tout à fait celui auquel il était habitué. Ici, les panneaux stop ne sont plus rouges. Ils sont bleus. Tout comme les feux de circulation tricolores. Ce changement n’est que le début… Ash va petit à petit se rendre compte que de petites choses changent. Et pas toujours pour le meilleur. La destinée du monde tel qu’il le connait est entre ses mains.

Un pitch assez original bien qu’un peu ‘autocentré’ sur le héros mais l’auteur tient quelque chose avec le concept. C’est surtout tous les sujets qui sont abordés durant le récit qui rendent le livre bien plus poignant que ce qu’il donne comme image lorsqu’on en lit le résumé.

« On bouffe ce que nos parents mettent dans nos assiettes ».

La racisme, la culture masculine toxique, l’homophobie, le débat de l’inné et de l’acquis… Le roman est une belle critique de la société et une pause qui nous permet de remettre les pendules à l’heure, de réfléchir au monde où nous vivons, à ce qui fait de nous ce que nous sommes en tant qu’individu.

« Nous sommes la somme de nos expériences ».

Le déclencheur est ce genre de livre où j’ai envie de prendre des notes régulièrement tant certains termes me choquent ou éveillent ma conscience. Comme si quelque chose d’important était en train de se passer… Comme si je n’étais pas juste en train de lire une énième histoire.

Globalement, le livre n’est pas incroyable dans la tournure de l’intrigue mais les réflexions que met en avant l’auteur et la manière dont il le fait par le biais de ce que vivent les personnages vaut le détour. Pas un livre coup de cœur mais un récit qui fait réfléchir et qui aborde des sujets importants. Un beau titre à mettre sur les listes scolaires de lecture des 14-18 ans !

 CHRONIQUE #768 – Juin 2022

  • Parution : avril 2022
  • Editeur : Nathan
  • Nombre de pages : 390 pages
  • Genre : YA / Fantastique

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s