Un palais de flammes d’argent • Sarah J. Maas

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

IMG_8368

Un quatrième tome chaud bouillant… et féministe ! 

╰☆ Résumé ☆╮

✿ Mon avis ✿

Tome 4 (mais en réalité 5ème volume de cette saga vu qu’il y a un tome 3.5) de la mythique série ACOTAR de Sarah J. Maas. Cette belle bricasse attendait sagement dans ma PAL depuis Noël dernier et pour cause : 815 pages, 80 chapitres. Il faut oser l’ouvrir. Enfin, ça dépend de votre degré d’amour envers l’autrice. Certains n’hésitent pas une seconde avant de s’y remettre, moi il m’a fallu attendre le bon moment pour me remettre dans l’univers. J’avais adoré la trilogie et en particulier le tome 2 qui fût un coup de foudre intersidéral en 2018. Ça fait quand même un bail donc j’ai dû aller relire des résumés détaillés pour me remettre dans l’histoire (merci la mémoire de poisson ici).

Cette quatrième histoire se concentre sur Nesta, la sœur de Feyre. Elle qui a été plongée dans le Chaudron et qui n’est désormais plus une simple mortelle. La voilà expédiée au Pavillon du Vent, tout en haut d’une montagne dont la seule sortie qui lui permet de retourner dans une taverne présente un escalier de 10.000 marches. C’est loin d’être une promenade de santé. Elle se dresse contre tous ceux qui l’aime et essaye de l’aider. Que ce soit Rhys, Feyre, Cassian… elle ne se sent à sa place nulle part et refuse de se montrer amicale envers eux.

Au Pavillon, elle se voit obligée de commencer un entrainement physique avec Cassian… Une épreuve qui s’annonce assez ardue puisqu’elle ne sait même pas faire une pompe au début de la première séance. Mais petit à petit, Nesta va accepter de s’ouvrir et de faire des efforts. Etes-vous prêts à découvrir une héroïne super bad-ass ?

Je n’en révèle pas plus, ce tome se savoure. Je tiens juste à souligner comme cela est fort présent dans les ‘reviews’ de ce livre : ce n’est pas un tome pour les 12 ans+. Il y a de nombreuses scènes sulfureuses de passion et de sexe. Le public est averti avec une note en quatrième de couverture mais il se peut que les fans plus jeunes de la série ne le remarquent pas. Vous voilà donc avertis.

Après, en tant qu’adultes, je n’ai eu aucun problème à me délecter des relations entre les personnages concernés. Du bon divertissement, des chapitres qui s’enchainent, une intrigue un peu moins dingue que dans la trilogie originale mais du beau développement de personnages.

Un nouveau tome où les autres protagonistes que l’on adore interviennent encore de temps en temps mais qui nous permet de découvrir davantage le vrai visage et la personnalité de Nesta, la sœur de Feyre.

Sulfureux, féministe, romantique… une nouvelle plongée un peu plus adulte et ‘grise’ que la trilogie de base mais terriblement divertissant. J’ai passé un excellent moment de lecture, comme prévu 😊

Mes chroniques des tomes précédents : 1233.5 

 CHRONIQUE #799 – Septembre 2022

  • Parution : 2021
  • Editeur : Martinière Fiction
  • Nombre de pages : 816 pages
  • Genre : Fantasy Adulte

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s