4 chroniques flash pour se mettre dans l’ambiance automnale

Hello les koalas ! Je vois les lectures terminées s’accumuler sans que j’ai pris le temps d’écrire de chroniques. En même temps, vu le nombre de lectures que j’enchaine ce mois-ci, il est un peu normal que je ne suive pas le rythme :p Voici donc 4 petits avis très variés pour vous plonger dans l’ère polaire qui s’installe doucement dans le coin…

Les 7 étoiles du Nord | Abi Elphinstone

Une lecture très jeunesse qui laisse un peu rappeler Narnia et les Royaumes du Nord (mais de loin quand même). Il s’agit d’un one-shot qui se déroule dans le froid polaire où deux jeunes enfants essayent de se battre contre le mal pour libérer les différentes tribus du Nord de l’oppression de la Reine tout en décryptant une prophétie qui impliquerait la jeune Eska, dresseuse d’aigle et compagne de voyage de Flint l’inventeur. Un récit initiatique qui laisse entrer la magie et l’espoir de vaincre les personnages maléfiques. La bravoure est au rendez-vous aussi bien que l’amitié et le merveilleux. Un livre conçu pour un public jeunesse qui rêve d’aurores boréales et de quête onirique. J’ai trouvé la lecture agréable mais elle ne restera pas gravée dans ma mémoire. Sympa mais sans plus pour ma part.

3,5/5


Any way the wind blows | Rainbow Rowell

Le troisième tome de la saga épique de Rainbow Rowell où l’on retrouve une Simon dépressif qui souhaite se débarasser de ses ailes, cadeau qu’il s’est lui-même octroyé mais qui ne sert à rien maintenant qu’il n’a même plus une once de magie. J’ai adoré retrouver les personnages et le déroulement de l’intrigue est tout aussi prenant que dans les tomes précédents. Les personnages secondaires ont également droit à leur heure de gloire ce qui nous permet d’avoir une jolie ‘closure’ pour chacun. La romance avec Baz débute mal mais l’autrice nous réserve de beaux moments avec notre couple favori. #CuteCuteCute Des surprises et rebondissements sont au rendez-vous pour notre Simon chéri, on dévore la dernière partie ! Un dernier tome qui m’a donné terriblement envie de replonger dans Fangirl et dans le premier tome ‘Carry On’…

Un beau 4,5/5 


Le livre des soeurs | Amélie Nothomb

Le dernier cru Nothomb qui met en scène… deux sœurs (naaan, on ne s’en doutait pas). Comme d’habitude, la tournure du récit et les personnages sont aussi farfelus que l’autrice. Comportements et réactions étranges mais au final, cette nouveauté n’escalade pas l’échelle de ‘crazyness’ de Nothomb comme certains autres récits l’ont déjà prouvé. La relation des deux sœurs est fusionnelle et oui, la petite Tristane a des parents qui n’en ont rien à fiche d’elle du moment qu’elle s’occupe de sa petite sœur adorée (qu’ils ont fait spécialement pour elle) et qu’elle les laisse tranquille dans leur bulle d’amour. Mais à part cela, le livre n’apporte rien d’original. Ça se lit rapidement, comme tous ses romans mais on n’est pas dans une révélation littéraire ou un titre qui convertira des nouveaux lecteurs à ce style si particulier. Certains lecteurs démolissent complètement ce titre tant il est plat. Personnellement, j’ai apprécié la lecture sur le moment mais cela ne restera pas un cru marquant.

4/5 (par rapport à mon plaisir de lecture perso sur le moment) 


Ör | Auður Ava Ólafsdóttir

Livre dont je ne connaissais rien et que j’ai pris dans une boite à livres sur un coup de tête… Pourquoi partir sur de la littérature nordique sans même avoir lu le résumé, je ne sais pas mais ce fut loin d’être une expérience pénible.

Je ne garderai pas un souvenir impérissable de l’histoire mais j’en ai apprécié certains aspects. L’évolution du personnage principal, l’originalité du décor sombre, isolé et post-guerre dans un territoire qui a perdu beaucoup trop d’hommes mais aussi la plume assez originale de l’autrice et la mise en page du récit m’ont embarqué dans une aventure originale. Un homme s’apprête à s’ôter la vie et se rend pour cela ‘en vacances’ dans un lieu qui reçoit très peu de visiteurs. Grâce à ses capacités de ‘Mister Fix’, il va petit à petit prolonger son séjour pour venir en aide aux femmes des environs qui ont plus d’un évier bouché, une ampoule cassée ou une porte qui ne ferme plus bien. Ör signifie ‘cicatrices’. Un titre qui sied à merveille à cet ouvrage contemplatif et introspectif qui tente de réparer aussi bien un homme que des biens matériels.

3,75/5

Une réflexion sur “4 chroniques flash pour se mettre dans l’ambiance automnale

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s