Biberon, vodka et déambulateur • Céline Holynski

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Capture d’écran 2022-10-24 à 13.40.18

Situations cocasses, humour et légèreté au programme. 

╰☆ Résumé ☆╮

✿ Mon avis ✿

La couverture laisse peu de place à l’imagination, on sait directement dans quoi on s’embarque. Aussi bien le titre que les petites illustrations en disent long sur le type de récit. Dans la même veine que le premier volume des aventures de Camille, l’autrice nous offre là un récit contemporain drôle et léger.

Son héroïne est une empotée qui n’a pas sa langue dans sa poche. Elle adore – souvent contre son gré – être la star de nombreuses situations cocasses et rocambolesques. On commence à en rire dès qu’elle est au bord de la chute de tension au cours de préparation prénatal avec sa meilleure amie. Apparemment découvrir les concepts d‘épisiotomie et de déchirure, entre autres actes médicaux et faits biologiques liés à la naissance sont trop intenses pour elle. J’ai failli refermer le bouquin en lisant la scène où les dames apprennent à respirer en mode chien chien… (je viens d’accoucher et croyez-moi, c’est un mythe de respirer comme ça, les sage-femmes ne recommandent pas du tout ce type de pratique dans la réalité). Anyway, on lève un coin de lèvres par-ci par-là même si l’histoire n’est pas hilarante, on s’amuse au détriment de Camille.

J’ai trouvé qu’il y avait un peu trop de clichés et de scènes ‘téléphonées’ mais la lecture est restée plaisante. Tout comme je l’avais ressenti pour le premier tome, ce n’est pas LE livre ‘chick-lit’ de l’année mais on passe un bon moment à suivre toutes les mésaventures de Camille. A l’honneur cette fois-ci, des biberons (sa meilleure amie accouche et offre à Camille le merveilleux rôle de marraine) et des petits vieux (le déambulateur sur la couverture a dû vous mettre la puce à l’oreille).

Camille est réalisatrice de film et se voit confier une mission dans une maison de repos. J’ai retrouvé là une partie de mon adolescence vu que j’ai fait un job étudiant en maison de repos pendant 5 ans durant mes études :p Elle va faire la connaissance d’une résidente et cette rencontre va lui faire vivre plus d’une péripétie. L’autre petite vieille qui lui vole presque la vedette dans ce second tome, c’est cette satanée voisine, la présidente du syndic de la copropriété… une véritable Dolorès Ombrage qui n’a peur de rien : complots, messes-basses et espionnage en vue !

Je reste mitigée sur le ton et l’humour qui font sourire mais qui ne font pas battre mon cœur comme certains autres auteurs y arrivent. Malgré tout, je termine à chaque fois mes lectures de Céline Holynski avec le sourire et le sentiment d’avoir apprécié ce moment lecture sans prise de tête. Si vous avez aimé lire le premier, vous prendrez votre pied avec ce second qui est tout à fait dans le même style. Et si vous aimez les héroïnes candides et un peu empotée sur les bords, Camille vous fera certainement passer quelques instants d’exception !

Ma chronique du tome 1

 CHRONIQUE #810 – Octobre 2022

  • Parution : 2022
  • Editeur : Charleston
  • Nombre de pages : 384 pages
  • Genre : Contemporain / Chick-lit

2 réflexions sur “Biberon, vodka et déambulateur • Céline Holynski

  1. Pingback: [Bilan mensuel] • Octobre • 2022/10 | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s