Le palais des Automae • Nina Varela

Capture d’écran 2022-12-16 à 15.20.41

Une romance queer et un voyage au royaume des automae, une nouvelle espèce d’humains automatisés !  

╰☆ Résumé ☆╮

✿ Mon avis ✿

Voici le premier tome d’une duologie particulièrement sympa chez De Saxus (encore eux, ce sont les meilleurs !!!). Je comprends tout à fait pourquoi ils ont choisi de ne pas garder le titre original (ou de le traduire littéralement) : Crier’s War (la guerre de Crier)… oui, c’est pas dingue. En même temps, qui nomme une héroïne Crier ? Je n’avais jamais vu ce prénom auparavant. Anyway… Il s’agit d’un récit fantastique/SF au croisement des chroniques lunaires et de Terminator (sans les flingues et la course poursuite). Si vous aimez les univers oniriques, la science-fiction robotique et les romances inter-espèces queers, ce livre ne pourra que vous plaire.

Ce premier volume a tout pour nous convaincre : une héroïne haut placée (pensée à la monarchie/royauté), une nouvelle culture construire sur base de celles des humains, une espèces créée de toute pièce par les hommes, les automae (humains automatisés) qui les ont surpassé et qui dominent maintenant le monde… mais aussi des secrets, une intrigue intéressante, un personnage masculin que l’on va adorer détester du début à la fin et une romance particulière, tout en douceur et interdite ! Alors, ça vous parle ?

J’ai rapidement été plongée dans l’histoire et j’ai dévoré le livre en quelques heures. Il fait 400 pages ce qui est assez long pour nous plonger correctement dans l’univers de l’autrice sans le transformer en pavé insurmontable. Les pages « extraits » permettent au lecteur d’en savoir un peu plus sur l’histoire des automae et sur le passé de certaines figures historiques propres au roman. J’ai adoré découvrir ces pages si mystérieuses entre les chapitres. Des indices sont semés petit à petit pour nous faire comprendre certaines choses propres à l’intrigue. Une enquête que l’on mène aux côtés des deux héroïnes principales : Crier, une automae et Ayla, l’humaine qui se met à son service.

J’ai passé un excellent moment aux côtés de ces deux femmes. Cela change des romances traditionnelles entre un homme et une femme. Non seulement, nous avons deux femmes comme héroïnes principales mais en plus l’une d’elle est d’une autre espère. Rajoutons à cela la traditionnelle différence de classe entre une haut placée et une représentante du ‘bas de l’échelle’, nous obtenons typiquement le genre de relations que j’adore découvrir en littérature. Une révolution est par ailleurs en marche. Les humains essayent de trouver le point faible des automae pour renverser cette espèce qui se croit tout permis… De quoi nous faire haleter d’impatience ! 

L’univers fantastique de l’autrice est intéressant et assez original pour me donner bien envie de lire la suite dès qu’elle sera disponible. 4,5/5 pour cette introduction au monde des automaes !

 CHRONIQUE #794 – Décembre 2022

  • Parution : 2022
  • Editeur : De Saxus
  • Nombre de pages : 410 pages
  • Genre : Fantasy/Fantastique

Une réflexion sur “Le palais des Automae • Nina Varela

  1. Pingback: [Bilan mensuel] • Décembre • 2022/12 | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s