S’il suffisait qu’on s’aime – Chronique des années PMA pour toutes • Daphné et Julie Guillot

IMG_1912

Un livre engagé qui nous raconte les années de combat pour un droit humain de base : avoir un enfant !

╰☆ Résumé ☆╮

✿ Mon avis ✿

Plus qu’une bande dessinée, un ouvrage qui retrace des années de combats politiques pour le droit à la PMA, pour toutes ! Un ensemble d’archives impressionnant raconté par deux filles qui s’aiment et qui se sont battues pendant des années pour le droit à l’égalité. Une loi vient d’être votée en France en 2021 mais ce n’est pas pour cela que la lutte sociale s’arrête.

Durant 300 pages, Daphné et Julie Guillot nous promènent en France mais aussi en Espagne et en Belgique pour retracer leur bataille qui était loin d’être gagnée. Cet ouvrage est aussi poignant et réaliste qu’il est instructif. Plus de 200 notes et références transforment cette bande dessinée en ouvrage de référence en matière de PMA pour les lesbiennes. On voit sur ces pages des moments qui ont fait l’actualité, des discours politiques (ou du moins certaines citations phares), des coupures de presses, des textes que l’on a pu entendre à la radio ou à la télévision lors de débat. Un énorme travail de recherches et de compilations a été effectué pour rendre cette histoire aussi dense qu’épaisse en nombre de pages.

Les autrices ne parlent pas seulement de PMA mais aussi d’éducation, de violence sur les enfants, de mariage, de normes sociales… des on-dit et autres injonctions qui pèsent sur la gent féminine. Une véritable lutte contre le patriarcat et contre la pseudo ‘égalité’, devise des français qui est loin de se montrer sous son meilleur jour lorsqu’on aborde ce sujet (PMA) devenu si sensible.

Les + qui méritent d’être soulignés :

  • Les thèmes abordés qui en font un livre militant, éducatif et presque digne d’une thèse universitaire (nombreuses références).
  • Certaines images (notamment celles qui prennent une page entière) sont vraiment splendides et touchantes, j’adorerais les voir en couleurs.
  • L’écriture inclusive, on se doutait que cela allait être d’application rien qu’en voyant le titre 😊

Quelques éléments qui pourraient en ralentir certains :

  • Le contenu qui est en noir et blanc (chez certains, ça passe ou ça casse s’il n’y a pas de couleurs)
  • Le (trop grand nombre) de citations qui transforme le récit en archivage de mentions ; et la longue bibliographie (comme un ticket de caisse chez quick) qui peut rendre le côté narratif un peu trop scientifique/politique
  • Le vocabulaire assez riche qui nécessite parfois l’aide de notre ami Google
  • Le point de vue très français (logique vu la nationalité des autrices) qui laisse les autres pays francophones (surtout la Belgique) dans le noir. Étant belge, je ne sais toujours pas quelles sont les législations en vigueur sur le sujet…

Mais dans l’ensemble, je suis ravie de ma lecture. Je l’ai entrecoupée pour découvrir l’ouvrage sur plusieurs moments car c’est une belle brique et il y a pas mal à lire. La planche qui présente un joli sapin de Noël au côté d’un grpahique en batonnet représente bien tout l’esprit du livre : du scientifique, des faits … mélangés à un récit narratif tiré d’expérience réelle. Est-ce que le récit sert de prétexte pour raconter les faits (l’histoire du combat pour la PMA) ? Ou bien est l’inverse ? Dans tous les cas, il s’agit là d’un ouvrage qui mérite le coup d’œil et qui devrait être dans toutes les bibliothèques. Une vraie bible, écrite avec poigne sur fond de douceur aux côtés de ces deux filles qui en ont bavé pour avoir droit à l’une des choses les plus humaines qui soit : un enfant !

Un grand merci à Babelio et à la maison d’édition pour cette jolie découverte engagée. Je me sens tout à coup beaucoup plus informée sur le sujet et cela me touche de voir qu’à notre époque, les combats sont toujours aussi nombreux pour les minorités. A découvrir et à partager en masse ! 

 CHRONIQUE #799 – Janvier 2023

  • Parution : 2022
  • Editeur : Steinkis
  • Nombre de pages : 291 pages
  • Genre : Bande dessinée

3 réflexions sur “S’il suffisait qu’on s’aime – Chronique des années PMA pour toutes • Daphné et Julie Guillot

  1. J’aimerais bien le lire aussi, mais je ne savais pas qu’il était en noir et blanc. J’avoue que cela peut me déranger. Même si ça passe dans un manga, c’est différent dans ce tome d’ouvrage. C’est à voir, et je le feuillèterai dès que possible. Mais il a l’air sympa 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: [Bilan mensuel] • Janvier • 2023/01 | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s