Ne jamais couler • Marie de Brauer & Lucymacaroni

IMG_2038

Un album somptueux et nécessaire qui aborde la grossophobie avec sérieux et humour ! 

╰☆ Résumé ☆╮

✿ Mon avis ✿

Encore une pépite des éditions Leduc Graphic à ne pas manquer ! J’applaudis les autrices à deux mains car cet album est tout simplement sublissime. Je suis tombée amoureuse de la palette de couleurs et du coup de crayon. Les dessins sont splendides. J’adore ! Quant au récit, impossible de ne pas succomber aux paroles de Marie. Elle se révèle au naturel, son passé, ses doutes, ses peines, ses pensées les plus profondes… étalées devant tout le monde. Cela n’a pas dû être facile, le mérite est donc d’autant plus grand. Car c’est un sujet de société important dont on parle ici. Quelque chose qui pourrait ne parler qu’à une certaine fraction de la société… or en France, cela concerne quand même 8 millions de personnes. Ce n’est pas rien. Ce n’est pas une petite minorité. La grossophobie et tout ce qu’elle implique, voilà le cœur de cette magnifique bande dessinée.

Depuis toute petite, Marie est concernée par son poids. Non, la solution n’est pas simplement de ‘manger des carottes’. Ça se saurait… Elle nous raconte son parcours. Depuis l’enfance en passant par l’adolescence puis l’arrivée à l’âge adulte, nous avons le plaisir de découvrir sa douleur et son vécu d’être ‘trop grosse’. Avec humour et dérision, sans passer par quatre chemins, elle aborde sa sexualité, son rapport à la nourriture, sa situation familiale et les répercussions psychologiques que cela a pu engendrer au fil du temps. Au fil des ans, nous la voyons grandir, murir et prendre son courage à deux mains pour aller consulter une psychologue. Celle-ci l’aide à apprendre à s’aimer elle-même d’abord, avant même de concevoir l’idée de ‘devenir mince’.

Grâce à cette personne, Marie va doucement se réapproprier son esprit et son corps. Cela passe par d’autres combats également : le féminisme, le militantisme, la sororité… Marie nous parle aussi du documentaire sur la grossophobie sur lequel elle a travaillé. Tant d’étapes qui l’ont aidé à mieux s’accepter, à s’aimer et à prendre la parole sur le sujet.

C’est un album qui m’a beaucoup touché. Car même si je ne suis pas dans son cas, je ne peux m’empêcher de penser à celles/ceux qui le sont, ces personnes que j’ai pu croiser, rencontrer et qui, peut-être, ont aussi les mêmes pensées, les mêmes combats à mener. J’espère que ce titre fera un bon bout de chemin et passera entre beaucoup de mains. Il est si doux et drôle, si profond et émouvant… Je vous le recommande à 1000% !

Un énorme bravo à Marie, pour tout ! Et je souligne la patte de Lucymacaroni que je vais m’empresser de suivre sur les réseaux. Son style est tout simplement lumineux et trop craquant. Merci à Leduc Graphic pour une nouvelle découverte 5 étoiles… comme le furent toutes leurs autres publications dans cette collection. Sincèrement, c’est la meilleure collection de bande dessinée adulte qui existe !!! Impossible de faire une mauvaise pioche quand on lit un « Leduc Graphic ». Cœur sur vous et votre somptueux travail !

Dans la même collection 

 CHRONIQUE #803 – Janvier 2023

  • Parution : 2023
  • Editeur : Leduc Graphic
  • Nombre de pages : 112 pages
  • Genre : Bande dessinée / sujet de société

Une réflexion sur “Ne jamais couler • Marie de Brauer & Lucymacaroni

  1. Pingback: [Bilan mensuel] • Janvier • 2023/01 | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s