4

Le Complot Romanov – Steve Berry

Chronique #7

Mai 2014

41243873_8980439

Titre : Le Complot Romanov

Auteur : Steve BERRY

Année de parution : 2011

Editeur : Le Cherche Midi

Nombre de pages : 510 pages

Genre :  Thriller

La version poche est disponible sur Amazon


Ma note  : qfinzu7nqfinzu7nqfinzu7nCapture d’écran 2014-05-21 à 18.34.32Capture d’écran 2014-05-21 à 18.34.32


Tout d’abord, un petit clin d’oeil à ma Sister
qui m’a conseillé et prêté ce livre 🙂
THANK U ❤

Capture d’écran 2014-05-21 à 18.28.56


Résumé

Miles Lord, un avocat noir américain passionné d’histoire russe, intègre la Commission tsariste, chargée de rétablir l’autocratie russe. Le prétendant au trône est Stefan Baklanov, appelé à devenir une marionnette entre les mains d’une organisation plus ou moins mafieuse. Miles Lord est habilité à fouiller dans les archives secrètes du gouvernement pour démontrer que Baklanov ne souffrira aucune concurrence. Mais il va découvrir qu’il existe peut-être des survivants plus directs de Nicolas II. Il a exumé une prophétie de Raspoutine rapportée par la tsarine Alexandra, et un manuscrit attribué à Lénine dans lequel il se demande si tous les Romanov sont bel et bien morts dans l’Oural. Une course poursuite commence entre le groupe d’opportunistes avides de pouvoir et Miles, aidé par la belle Akilina, une acrobate de cirque membre de la Comission. Ensemble, ils vont se lancer à la recherche des descendants potentiels d’Alexis ou Anastasia.


Mon avis

Habituée aux super thrillers ésotériques/historiques de Ravenne & Giacometti et aux courses-poursuites à la Dan Brown, j’ai eu un peu de mal à entrer dans ce Berry… La première partie, sans être lente niveau action, est assez répétitive (le héros court, se cache ; les méchants le retrouvent, le poursuivent). La plupart des personnages secondaires sont assez difficiles à situer car désigné par des surnoms historiques (Lénine notamment) ou ridicules (un des malfrats est appelé Droopy pendant toute l’histoire) et manquent de profondeur.

Quant au personnage principal, Miles Lord, il est décrit d’une façon assez détachée, ce qui ne m’a pas aidé à m’y attacher. Alternant les chapitres « Miles Lord » et les chapitres « des comploteurs », l’auteur m’a déçue en délaissant le côté historique dans la première centaine de page (alors que le prologue était fort alléchant à ce niveau). 

Un autre petit bémol concerne le titre cette fois. Personnellement, je trouve le titre en VO beaucoup plus approprié que la traduction française. En effet (ceux qui ont lu le livre seront peut-être de mon avis), The Romanov Prophecy convient bien mieux à l’histoire. 

Néanmoins, après un début qui me laissa assez réticente, la rencontre de Miles avec la belle Russe dans un train piqua ma curiosité et me redonna un peu d’entrain dans ma lecture. Le partenariat soudain entre ces deux-là me permis de m’intéresser un peu plus au personnage de Lord et l’auteur ne manqua pas de rendre leur relation digne d’intérêt. 

La course poursuite à la recherche du possible héritier Romanov se poursuit donc entre Russie et Etats-Unis. Cette chasse au trésor était vraiment sympathique à suivre et, remplie de mystères, il est difficile de deviner où l’auteur va nous emmener. Un bon point pour Berry ici 🙂 

Un autre élément que j’ai apprécié fut le retour du côté historique, présentant la tragédie d’Ekaterinbourg selon un angle dur mais vrai. L’auteur affirme d’ailleurs dans une note qu’il s’est basé sur des sources véridiques, donnant ainsi à sa fiction un peu plus de profondeur. 

En résumé, un livre qui met du temps à démarrer mais qui mérite amplement son étiquette de thriller. Entre histoire russe et chasse à l’homme, voilà un bon roman pour qui cherche à accompagner son verre de vodka 😉


I just can’t stop reading… 
13

C’est lundi, que lisez-vous ?

C’est lundi, que lisez-vous ? [#3]

Image


Le rendez-vous du lundi des bloggeurs littéraires … 

Le principe est simple. Le lundi, on fait le point sur les lectures en répondant à trois questions :

1/ Quel livre venez-vous de terminer ?

2/ Que lisez-vous en ce moment ?

3/ Que lirez-vous après ?


1/ La semaine passée j’ai lu…

l-elite

L’Elite

de Kiera Cass

Note : 15,5/20

Chronique disponible ici.


2/ En ce moment, je lis…

41243873_8980439

Le complot Romanov 

de Steve Berry

C’est un gros pavé de 500 pages mais j’ai déjà passé la moitié. La chronique sera là dans la semaine 😉


3/ Ce que je lirai ensuite

 Je ne sais pas du tout ce que je vais lire ensuite. Cela dépendra de mon envie du moment et de mon humeur 🙂 Par ailleurs, j’ai une commande Amazon qui devrait arriver donc peut-être que ma prochaine lecture se situe dans ce paquet-là. Mais, ce qui est sûr, c’est que ma prochaine lecture (je m’y met dans quelques minutes), ce sera mon mémoire (que je dois imprimer cette semaine !).


Et vous, que lisez-vous ?

4

Mystic City – Theo Lawrence (en VO)

Chronique #4

Mai 2014

Mystic-City Titre : Mystic City

Auteur : Theo Lawrence

Année de parution : 2012 (en VO)

Nombre de pages : 416 pages

Genre : Fantastique, Young Adults

Disponible sur Amazon


Ma note  : 16,5/20


 Résumé

Aria Rose, la plus jeune héritière d’une des deux plus puissantes familles rivales de Mystic City, se retrouve promise à Thomas Foster, le fils des pires ennemis de ses parents. Leur union est sensée mettre fin à des décennies de vendetta politique, et réunir les habitants des Aeries, la classe dominante de la ville, contre les Mystiques bannis qui errent et fomentent dans ses bas-fonds. Mais Aria ne se souvient pas être tombée amoureuse de Thomas ; de fait : elle se réveille un matin avec de grandes zones d’ombres dans sa mémoire. Et elle ne parvient pas à comprendre pourquoi ses parents auraient accepté de s’unir aux Foster en premier lieu. Quand Aria rencontre Hunter, un rebelle et séduisant Mystique des bas-fonds, elle commence à retrouver des bribes de souvenirs, et comprend qu’il détient la clé de son passé.  Les choix qu’elle sera amenée à faire sauveront ou condamneront la ville – et sa propre existence.


Préambule – Pourquoi lire en VO ? 

Si, comme moi, vous comprenez bien l’anglais mais vous êtes plutôt réticent à l’idée de lire tout un livre dans la langue de Shakespeare, Mystic City est parfait pour se lancer !  Vocabulaire et tournure de phrases simples, j’ai lu ce premier tome de Theo Lawrence sans problème. Habituée à regarder (quotidiennement) des séries en anglais, je me suis enfin lancée dans le merveilleux monde des livres en versions originales (VO). Qu’est-ce qui m’y a poussée me diriez-vous ? Les 5 raisons suivantes ont suffit à me convaincre : 

1/ Des couvertures magnifiques ! Au cas où vous ne l’aviez pas remarqué, les collections françaises ont pour habitude de rester dans leur ligne éditoriale et dans la sobriété alors que les romans anglophones ont généralement des couvertures beaucoup plus originales esthétiquement parlant 😀 un bon point à ce niveau là pour les VO. Mais la couverture de Mystic City en anglais ressemblant fort à la version française, cela n’a pas suffit à me convaincre.

2/ Le prix ! En VF, ce tome 1 est à 18€ (sur Amazon) alors que j’ai payé mon édition en anglais moins de 8€ ! 10€ de différence, c’est le prix du second tome ! La rentabilité : une bonne motivation pour lire en anglais.

3/ Ne pas devoir attendre des mois (voir un an) pour la traduction est également un élément non négligeable. Le tome 1 est peut-être déjà sorti en français mais le second tome vient à peine de sortir en anglais (2014). Ce premier opus terminé, le second est déjà dans ma PAL et je peux me replonger vite dans cet univers magique !

4/ Si les traductions sont parfois très bien faites, je me retrouve de plus en plus à voir des expressions mal traduites dans des versions française. Lire en version originale permet d’être plus proche du style de l’auteur en gardant le piquant et la saveur de chacune des phrases.

5/ Perfectionner son anglais n’est jamais quelque chose de perdu ! Penser à votre CV et à votre culture générale 😉


 Mon avis

Imaginez un monde où l’herbe est un concept obscur dont on n’a que vaguement entendu parlé, que la destruction d’un building est une occasion pour faire la fête et que les gondoles sont un moyen de transport comme un autres. Ca y est, vous êtes captivé par l’univers de Mystic City

Un début fort intriguant. Aria est une jeune fille chic et riche. De l’extérieur, on la voit comme la fille la plus en vue de New York. Son père est une des personnes les plus influentes et les plus puissantes de la ville et son fiancé n’est autre que le frère du futur maire de la ville. Mais si on analyse la situation du point de vue d’Aria, rien de tout cela ne compte. Elle se réveille après une overdose (enfin c’est ce que ses parents lui disent) et arrive à sa fête de fiançailles où, comble de la situation, elle n’a aucun souvenirs de Thomas, son prétendant et futur mari.

Ville magique, ville mystique. Dans un New York futuriste mais réaliste, inondé à cause des problèmes climatiques et où Central Park ressemble à Venise, on se déplace dans les rues en gondoles et chaque fois qu’on prend le métro, notre identité est scannée et notre location enregistrée. Les mystiques, cette catégorie de personne ayant des pouvoirs magiques, sont drainés deux fois par an de leur pouvoir et, affaiblis, vivent ensemble dans les bas-fonds de la ville. Le Block, le quartier réservé aux mystiques, est un endroit interdit, du genre autour duquel on construit des mythes.

Style et ton. Pour un premier roman, Theo Lawrence a fait fort ! Un scénario fort bien mené. Une histoire captivante à la Roméo et Juliette. Mais surtout, une héroïne qui a du caractère et qui n’hésitera pas à se retourner contre sa famille pour sauver les personnes qu’elle aime. Un style léger mais des thèmes sérieux : encore un ingrédient qui font de ce premier opus un vrai succès.

Une fin inattendue. L’ambiance de Mystic City est géniale tout en faisant froid dans le dos. Le danger est partout et Aria se retrouve au milieu d’un complot politique et familial. Culpabilité, trahison, amour interdit… Certains faits sont prévisibles mais la fin fut explosive et inattendue. Allant de surprise en surprise, ce tome 1 se termine avec des feux d’artifices dans la tête et dans le coeur.

Toxic Heart, me voici !

 


Le tome 2 est déjà sorti !

91umhAGZeIL._SL1500_


I just can’t stop reading…