11

Le vendredi, c’est vous qui donnez votre avis !

La question du vendredi #15

Image

Quel est, selon vous, l’auteur francophone qui sort vraiment de l’ordinaire ? 


 Le but est bien sûr que vous me donniez votre avis

mais pour les curieux,

je répondrais aussi chaque semaine à la question.


Mon avis

Si je devais faire la pub d’un écrivain qui m’a vraiment marqué par son style complètement « out of the ordinary« , je n’hésiterais pas une seule seconde en disant…

Bernard Werber !

Le premier livre que j’ai lu de lui fut « L’ultime secret » lorsque j’étais en secondaire. Après avoir réalisé que son écriture était vraiment « wowww », j’ai décidé de me procurer certains de ces autres livres et je n’ai, pour l’instant, encore jamais été déçue.

AVT_Bernard-Werber_9900

Jusqu’à présent, voici la liste de ceux que j’ai lu et adoré, par ordre de préférence : 

  • L’Ultime secret
  • Le cycle des anges (2 tomes) + le cycle des dieux (3 tomes
  • Les fourmis (seulement le tome 1) => il faudrait vraiment que je lise la suite à l’occasion.
  • L’encyclopédie du savoir relatif et absolu

Capture d’écran 2014-09-12 à 09.34.17

Et, voici ceux que j’ai vraiment envie d’acheter : 

  • Le cycle Troisième Humanité (3 tomes, j’attends que les 3 sortent en poche :p)
  • Le Père de nos ères
  • Le rire du cyclope
  • Le jour des fourmis + la Révolution des fourmis

Capture d’écran 2014-09-12 à 09.34.12 Capture d’écran 2014-09-12 à 09.34.08 Capture d’écran 2014-09-12 à 09.34.01

Que pensez-vous de Bernard Werber ?

Quel(s) livre(s) (que je n’ai pas encore lu) me conseillez-vous ? 


What about you

Quel est l’auteur qui, pour vous,

sort vraiment de l’ordinaire ? 

10

Le vendredi, c’est vous qui donnez votre avis !

La question du vendredi #14

Image

Lisez-vous les lauréats

du prix Goncourt ? 


 Le but est bien sûr que vous me donniez votre avis

mais pour les curieux,

je répondrais aussi chaque semaine à la question.


Mon avis

Comme Livres Hebdo a communiqué hier les 15 romans sélectionnés pour le prix Goncourt 2014, je me suis dit que ça valait la peine d’en parler dans la question du vendredi de cette semaine. Tous les ans, à la même période, des centaines de prix littéraires sont discernés. Mais les lisez-vous ?

17133

Personnellement, je ne suis pas du genre à attendre impatiemment de savoir qui est le lauréat pour me ruer en librairie. Je lis les livres que j’aime ou que j’aimerais découvrir parce que leur histoire me tente, pas parce qu’ils ont un bandeau signalant qu’ils sont gagnant du prix intel. Evidemment, je ne suis pas contre ces grands vainqueurs ! S’ils ont été sélectionnés par un jury, c’est qu’il doit quand même y avoir quelque chose de bon dedans. Mais à choisir, je préfère lire les lauréats de prix (grand) public comme le Prix des lectrices de ELLE qui m’a fait découvrir le stupéfiant thriller de Gillian Flynn (dont j’ai parlé la semaine passée). Donc, pour répondre à la question : non, je ne lis pas les prix Goncourt. Et vous ?

Si vous deviez m’en recommander un,

ce serait lequel ? 


 

Actualité Livres Hebdo

Les 15 romans sélectionnés

pour le prix Goncourt 2014

  • ♦ Adrien Bosc, « Constellation » (Stock)
  • ♦ Kamel Daoud, « Meursault, contre-enquête » (Actes Sud)
  • ♦ Grégoire Delacourt, « On ne voyait que le bonheur » (JC Lattès)
  • ♦ Pauline Dreyfus, « Ce sont des choses qui arrivent » (Grasset)
  • ♦ Clara Dupont Monod, « Le roi disait que j’étais diable » (Grasset)
  • ♦ Benoît Duteurtre, « L’Ordinateur du paradis » (Gallimard)
  • ♦ David Foenkinos, « Charlotte » (Gallimard)
  • ♦ Fouad Laroui, « Les Tribulations du dernier Sijilmassi » (Julliard)
  • ♦ Gilles Martin-Chauffier, « La femme qui dit non » (Grasset)
  • ♦ Mathias Menegoz, « Karpathia » (P.O.L)
  • ♦ Éric Reinhardt, « L’Amour et les Forêts » (Gallimard)
  • ♦ Emmanuel Ruben, « La Ligne des glaces » (Rivages)
  • ♦ Lydie Salvayre, « Pas pleurer » (Seuil)
  • ♦ Joy Sorman, « La Peau de l’ours » (Gallimard)
  • ♦ Éric Vuillard, « Tristesse de la terre » (Actes Sud)

Prochaines sélections les 7 et 28 octobre.

Lauréat le 5 novembre, pour succéder à l’«Au revoir là-haut» de Pierre Lemaître.


Et vous ?

Lisez-vous chaque année

le gagnant du prix Goncourt ?