L’île des exclus • Sergine Desjardins

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Un roman qui nous rappelle l’île des oubliés de Victoria Hislop… mais au Canada cette fois !

╰☆ Résumé ☆╮

La maladie maudite… Ce mal que tous craignent et voient comme une punition divine, sévit plus que jamais. Face à l’échec de la médecine, il ne reste bientôt plus que superstitions et croyances religieuses pour protéger la population décimée. On choisit alors d’isoler les malades dans une léproserie de fortune sur la petite île Sheldrake. C’est ainsi qu’Isabelle, une adolescente de bonne famille qu’on soupçonne à tort d’avoir développé les symptômes du terrible fléau, est arrachée aux siens. En plus de la faim, du froid et des conditions de vie épouvantables, Isa devra livrer un combat quotidien contre la terreur et l’injustice. Tandis que sa famille, restée sur le continent, devra elle aussi apprendre à vivre avec les conséquences dramatiques de cette erreur…

Une histoire bouleversante de courage et d’espoir qui lève le voile sur une page à la fois troublante et fascinante de notre passé…

✿ Mon avis ✿

Parfois, on sait qu’on va apprécier un roman. Comme ça, sans même en lire le résumé. Ce fut le cas pour L’île des Exclus. Juste en me basant sur le titre et la couverture, j’ai su que j’allais passer un bon moment. Et en effet, je ne regrette pas du tout cette lecture. Grâce à Mon Jardin Littéraire qui m’a proposé une lecture commune de ce livre, j’ai enfin pu le sortir de ma PAL et quelle magnifique lecture ce fût. Le seul défaut de ce livre… qu’il s’agisse d’un tome 1 et qu’il fasse partie d’un dyptique. Et oui… la fin n’en est pas vraiment une. L’auteure nous annonce la couleur après son dernier chapitre. Avec sa mention « Dans le prochain tome », on devine directement que l’on va devoir replonger dans son univers pour en avoir le coeur net. Une petite déception si vous cherchez un one-shot ou si vous vous attendiez à avoir des réponses en fin d’ouvrage… mais aussi une opportunité de continuer l’aventure avec ses héros pendant un tome de plus. 

Mais revenons-en à nos moutons. Dans ce roman, Sergine Desjardins nous parle de l’arrivée de la lèpre au Nouveau-Brunswick, province du Canada, dans le courant du XIXème siècle. Isa, son héroïne, est une jeune fille qui se voit juger à tord comme lépreuse, elle qui souffre d’une maladie chronique de la peau depuis toujours (et qui n’a rien à voir avec la lèpre). Mais la maladie fait peur à tout le monde et les symptômes aussi bien que la façon dont ce mal se transmet – à cette époque – sont méconnus. Les médecins refusent de prendre le risque de laisser des lépreux parmi eux… Une décision est prise : tous les lépreux seront envoyés sur l’île Sheldrake pour qu’ils puissent s’y ‘rétablir’ ensemble. Cette décision va changer la vie d’Isa qui doit alors quitter sa famille, sa maison, tout ce qu’elle aime… et  sa vie ne sera pas la seule à changer. Celle de sa mère, Charlotte, va également être chamboulée, elle qui ne supporte pas de se faire enlever sa fille adorée. Une horreur pour cette jolie famille qui ne peut que subir cette décision. 

Désormais, elle savait que rien n’est acquis une fois pour toutes. La vie est terriblement fragile et imprévisible. L’espace d’une seconde, on peut perdre tout ce qu’on aime. (p.290). 

Nous découvrons ainsi le quotidien des lépreux sur l’île Shelddrake, un endroit où ils sont horriblement mal traités. Laissés presque sans rien pour se tenir chaud, ils n’ont aucun confort et le médecin qui s’occupe d’eux faire pire que bien avec ses remèdes à base de mercure.  Nous suivons également en parallèle de cela les péripéties du reste de la famille : Charlotte et son mari Gus qui vivent encore à Tracardie avec leur autre fille, Juliette, qu’ils tentent de protéger un maximum ; et Fanny, qui est partie à Québec pour rester avec sa tante, une artiste peintre. Des destins tout à fait différents… et des protagonistes qui vont tous vivre des moments pénibles, que ce soit à cause de la maladie, de l’éloignement, de la pauvreté et de tant d’autres maux. Non, ce livre n’est pas une promenade de santé. Il est dur et bouleversant. Mais il est aussi plein d’espoir, de beauté et de courage. 

(…) car elle croyait que les véritables héros sont ceux qui, jour après jour, trouvent non seulement la force de vivre malgré leur situation désespérée, mais arrivent aussi parfois à voir et apprécier la beauté du monde. 

J’ai adoré l’alternance des chapitres qui nous permet de découvrir un récit sur plusieurs fronts. Isa est un personnage que l’on ne peut qu’apprécier. Je l’ai trouvé fort courageuse. Gus est moins présent dans l’histoire mais Charlotte prend assez de place pour deux. Elle et son énorme chagrin de ne plus pouvoir voir sa fille quand elle le veut et de savoir qu’elle vit là-bas, sur cette île, dans la misère. J’avais du mal à comprendre où l’auteure voulait nous emmener avec l’histoire de Fanny mais les événements s’enchainent avec elle dans le dernier tiers de l’histoire et j’imagine que cela est dû au tome 2 qui nous cache encore pas mal d’événements. J’admire aussi le côté historique et l’énorme travail de recherche qu’a du faire Sergine Desjardins pour écrire cet ouvrage. Vu les sources et les faits historiques cités en fin d’ouvrage, on peut imaginer que ce ne fût pas une mince affaire. 

Un récit poignant qui me rappelle L’île des oubliés de Victoria Hislop bien qu’ici, nous changeons de décor et de température. Je pense qu’il ne me reste donc qu’une chose à faire : acheter la suite pour avoir enfin les réponses que je m’attendais à découvrir dans les derniers chapitres !  Un très beau roman et surtout une chouette expérience de lecture en collaboration avec Mon Jardin Littéraire 🙂 

CHRONIQUE #619 – Janvier 2020 

  • Titre: L’île des exclus
  • Auteur : Sergine Desjardins
  • Editeur : Charleston
  • Parution : 2018
  • Nombre de pages : 480 pages
  • Genre : Littérature

Une réflexion sur “L’île des exclus • Sergine Desjardins

  1. Pingback: [Bilan mensuel] • Août • 2021/08 | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s